Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet de l’omalizumab dans l’aspergillose broncho-pulmonaire allergique : à propos de 10 patients asthmatiques - 07/03/19

Effects of omalizumab in allergic bronchopulmonary aspergillosis in 10 asthmatic patients

Doi : 10.1016/j.reval.2018.12.003 
L. Melscoet , N. Khayath, F. de Blay
 Service de Pneumologie, pôle de pathologie thoracique,hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, place de l’hôpital, 67000 Strasbourg, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 07 mars 2019

Résumé

Introduction

Le traitement de l’aspergillose broncho-pulmonaire allergique (ABPA) repose sur la corticothérapie orale, néanmoins elle entraîne des effets secondaires. L’efficacité de l’omalizumab (anticorps monoclonal anti-IgE), a été rapportée dans des séries de cas cliniques, en permettant une épargne cortisonique.

But

Evaluer l’effet de l’omalizumab chez des patientsatteints d'ABPA, suivis au sein du pôle de pathologie thoracique des hôpitaux universitaires de Strasbourg.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective et monocentrique. L’évaluation de l’efficacité de l’omalizumab a été faite à 6 et 12 mois de traitement et portait sur le contrôle de l’asthme selon GINA 2018, le taux annuel d’exacerbations sévères, la pression thérapeutique et la fonction respiratoire.

Résultats

Dix patients ont été inclus. À l’inclusion, le taux médian annuel d’exacerbations était de 5,5 [0–13]. Après 6 mois de traitement, le taux médian annuel d’exacerbations était de 2 [0–14], la corticothérapie systémique a été arrêtée chez 5/8 (62,5 %) des patients et le contrôle de l’asthme a été obtenu chez 5/10 (50 %) des patients. Cependant, au 12e mois, 60 % des patients ont arrêté l’omalizumab notamment en raison de l’absence de contrôle de l’asthme. Sur les 40 % des patients ayant poursuivi l’omalizumab au-delà de la première année, le contrôle de l’asthme a été obtenu dans 100 % des cas, le taux médian d’exacerbations était nul et aucun d’entre eux ne bénéficiait d’une corticothérapie orale à 6 et 12 mois.

Conclusion

L’omalizumab a permis une épargne cortisonique dans l’ABPA, en réduisant les exacerbations sévères et la corticothérapie orale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

The treatment of allergic bronchopulmonary aspergillosis (ABPA) consists of oral corticosteroids but adverse effects commonly occur. Case reports have reported the efficacy of omalizumab (a monoclonal IgE antibody), particularly due to its steroid-sparing effect.

Aim

To evaluate the effects of omalizumab in patients with ABPA at the Pneumology Department of Strasbourg University Hospital.

Patients and methods

This was a single-centre retrospective study. Data were collected at 6 and 12 months after the start of treatment. The efficacy of omalizumab was assessed in terms of asthma control according to GINA 2018, annualized rate of severe exacerbations, medications used and pulmonary function.

Results

Ten patients were included. At baseline, the median annualized rate of exacerbations was 5.5 [0–13]. After 6 months of treatment, the median annualized rate of exacerbations was 2 [0–14], with systemic corticosteroids being stopped in 5/8 (62.5%) of patients and asthma control being attained in 5/10 (50%). However, between the 6th and 12th months, 60% of patients stopped omalizumab due to lack of asthma control. Among the 40% of patients continuing treatment with omalizumab beyond 12 months, asthma control was achieved in 100% of cases, the annualized rate of exacerbations was zero, and none of the patients was on systemic corticosteroids at 6 and 12 months.

Conclusion

Omalizumab resulted in a steroid-sparing effect in ABPA, with a reduction in severe exacerbations and oral corticosteroid use.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Asthme, Aspergillose broncho-pulmonaire allergique, Aspergillus fumigatus, Omalizumab, Corticothérapie systémique

Keywords : Asthma, Allergic bronchopulmonary aspergillosis, Aspergillus fumigatus, Omalizumab, Systemic corticosteroids


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.