Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt de la scintigraphie osseuse avec double TEMP/TDM systématique avant la TEP/TDM à la 18F-Choline lors de la récidive biochimique du cancer de prostate - 08/03/19

Doi : 10.1016/j.mednuc.2019.01.056 
N. De Leiris 1, , J. Roux 1, M. Laramas 2, C. Verry 3, G. Fiard 4, J.A. Long 4, J.L. Descotes 4, J.P. Vuillez 1, L. Riou 1, L. Djaileb 1
1 Médecine nucléaire, centre hospitalier Universitaire Grenoble Alpes, Grenoble 
2 Oncologie, centre hospitalier Universitaire Grenoble Alpes, Grenoble 
3 Radiothérapie, centre hospitalier Universitaire Grenoble Alpes, Grenoble 
4 Urologie, centre hospitalier Universitaire Grenoble Alpes, Grenoble 

Auteur correspondant.

Résumé

Contexte

La TEP/TDM à la 18F-Choline (FCH) est actuellement considérée comme l’examen diagnostique de référence en médecine nucléaire chez des patients en récidive biochimique (RB) de cancer de prostate, alors que la scintigraphie osseuse (SO) est controversée dans cette indication, en particulier lorsque le PSA est inférieur à 10ng/mL. Les objectifs de l’étude étaient de déterminer les performances diagnostiques de la SO avec double TEMP/TDM systématique en comparaison à la TEP/TDM à la FCH pour la détection des métastases osseuses chez des patients présentant une RB de cancer de prostate, indépendamment du taux de PSA, et d’identifier une sous-population pour laquelle la SO avec TEMP/TDM avant la TEP/TDM à la FCH pourrait être pertinente.

Méthodes

Les patients adressés pour une RB de cancer de prostate et qui ont bénéficié d’une SO couplée à une TEMP/TDM double champ systématique et d’une TEP/TDM à la FCH dans un délai de trois mois ont été rétrospectivement inclus. Les examens ont été classés comme positifs, équivoques ou négatifs pour l’atteinte osseuse par deux médecins nucléaires en aveugle. La FCH était considérée comme le gold standard. Dans la perspective de réaliser la SO avec TEMP/TDM avant la TEP/TDM à la FCH, les SO équivoques étaient considérées comme négatives dans l’analyse.

Résultats

De janvier 2011 à novembre 2017, 115 patients consécutifs en RB de cancer de prostate ont été évalués. La sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive et négative de la SO avec TEMP/TDM étaient de 92,9 % [76,5–99,1], 98,9 % [93,8–100], 96,3 % [81–99,9] et 97,7 % [92–99,7] respectivement. Les patients présentant une SO avec TEMP/TDM positive avaient un score de Gleason (p<0,01) et un taux de PSA pré-test 12,5 (4,4–18,6) ng/mL versus 4,4 (2,1–6,9) ng/mL, p<0,001) significativement plus élevés, ainsi qu’un temps de doublement du PSA (PSAtd) significativement plus court (3,8 (2,1–6) versus 7,6 (3,7–16,7) mois, p<0,001). Un PSAtd6 mois était significativement associé avec la positivité de la SO avec TEMP/TDM (p<0,01), en particulier dans le sous-groupe de patients présentant un PSA10ng/mL (OR=4,4, p=0,03).

Conclusion

La SO avec TEMP/TDM a de bonnes performances pour le diagnostic des métastases osseuses dans la RB du cancer de prostate par rapport à la TEP/TDM à la FCH. Cependant, les patients pour lesquels cette stratégie apparaît pertinente se limitent désormais à ceux qui ont un haut volume tumoral métastatique osseux (8 % de nos patients).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : 18F-FCH, TEMP/TDM, Métastases osseuses, Récidive biologique, Cancer de la prostate


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 191 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil épidémiologique et apport diagnostique de la scintigraphie osseuse dans le syndrome de Pierre-Marie-Foix : à propos de 15 patients
  • F. Fokoue, S. El Mselmi
| Article suivant Article suivant
  • Ciblage du PSMA et du GRPR dans le diagnostic initial de cancer de prostate : étude comparative en micro-imagerie tissulaire avec l’111In-PSMA-617 et l’111In-RM2
  • R. Schollhammer, H. De Clermont, G. Robert, M. Yacoub, M.L. Quintyn Ranti, N. Barthe, D. Vimont, H. Hindie, P. Fernandez, C. Morgat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.