Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Concordance entre la TEP au FDG et l’IRM au cours du myélome multiple - 08/03/19

Doi : 10.1016/j.mednuc.2019.01.060 
A. Louzoun , M. Toledano, M. Hommada, M. Soussan
 Hôpital universitaire Avicenne, Bobigny 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Les faux négatifs de myélome multiple au TEP/TDM au FDG (TEP) ont déjà été décrits, mais peu de connaissances sont disponibles sur ce sujet. Afin de mieux comprendre le rôle du TEP dans ce contexte, nous avons évalué la concordance entre les résultats du TEP et de l’IRM chez des patients atteints de myélome multiple.

Patients et méthodes

Tous les patients atteints de myélome multiple, traités à l’hôpital universitaire Avicenne, ont été analysés rétrospectivement entre février 2017 et mars 2018 et inclus dans cette étude s’ils avaient bénéficié d’un TEP et d’une IRM dans un intervalle inférieur à 3 mois. Les résultats du TEP et de l’IRM ont été comparés et des tests de concordance réalisés (Kappa de Cohen).

Résultats

Quatorze patients ont été inclus : stadification initiale (n=9) ou suspicion de récidive (n=5). Le délai médian entre TEP et IRM était d’un mois (intervalle 1–3). La médiane des SUVmax des patients était 4 (extrêmes : 1–9,4). Des lésions vertébrales ont été identifiées chez 9/14 patients en TEP et 11/14 en IRM, correspondant à une concordance de 0,66. Des lésions du bassin (analyse sur 8/14 patients avec IRM du bassin) étaient retrouvées chez 6/8 en TEP et 7/8 en IRM, correspondant à un score de concordance de 0,60. L’analyse par patient a montré deux discordances en rapport avec une atteinte médullaire diffuse en IRM et un TEP négatif. Le premier patient avait un myélome multiple non sécrétant avec une rechute à 21mois de la fin d’un traitement par VMP ; la BOM a montré une infiltration massive associée à une fibrose médullaire sans amylose. Le second patient avait un myélome IgG Kappa avec une atteinte médullaire diffuse en IRM et une infiltration de 26 % de plasmocytes au myélogramme.

Conclusion

Les désaccords entre le TEP et l’IRM ne sont pas rares et suggèrent que le TEP et l’IRM ne seraient pas interchangeables dans l’exploration des myélomes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Oncologie, Imagerie, 18F-FDG, IRM


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 193 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • TEP–TDM au 18-FDG et ostéosarcomes (à propos de 46 cas)
  • S. Choukry, J. Benouhoud, S. Nadi, S. Zouine
| Article suivant Article suivant
  • Prédiction de la progression chez des patients atteints de myélome multiple avec des Random Survival Forest
  • L. Morvan, D. Mateus, C. Bailly, B. Jamet, C. Bodet Milin, F. Kraeber Bodéré, P. Moreau, C. Touzeau, T. Carlier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.