Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Suivi des patients avec thyroglobuline élevée et balayage I131 négatif - 08/03/19

Doi : 10.1016/j.mednuc.2019.01.072 
W. Amouri , I. Jardak, M. Maaloul, F. Hamza, F. Kalle, S. Charfeddine, K. Chtourou, F. Guermazi
 Médecine nucléaire et biophysique, CHU de Habib Bourguiba, Sfax 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Certains patients atteints de cancer différencié de la thyroïde (CDT) présentent au cours de leur suivi une élévation de la thyroglobuline avec un balayage I131 négatif (TENIS syndrome), posant un problème de prise en charge diagnostique et thérapeutique. L’objectif de notre travail était d’analyser les caractéristiques de ces patients et d’étudier les modalités de leur prise en charge.

Patients et méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective colligeant 40 patients opérés pour CDT et suivis dans notre service. Tous ces patients ont présenté une thyroglobuline élevée (≥3ng/mL) et un balayage post-thérapeutique négatif. Les moyens de surveillance utilisés étaient la thyroglobuline (Tg), l’échographie cervicale, la TDM et dans certains cas la scintigraphie osseuse et la TEP 18FDG. Tous nos patients ont eu une IRA-thérapie supplémentaire ainsi qu’une hormonothérapie freinatrice. Nous avons classé nos patients en 3 groupes suivant le taux de tg et le résultat d’imagerie pour comparer leurs modes évolutifs.

Résultats

La moyenne d’âge était de 43,18±15,8 ans avec une prédominance féminine (sex-ratio=4,71). Le carcinome de type papillaire était le plus fréquent. La tumeur était invasive dans la majorité des cas avec un envahissement ganglionnaire dans 87,5 % des cas. La Tg initiale était ≥10ng/mL dans 92,5 % des cas. Une carte blanche isotopique a été obtenue après une dose d’I131300mCi dans 75 % des cas. Au terme du bilan d’imagerie, 9 patientes (22,5 %) avaient un taux de Tg<10 et une imagerie négative (groupe 1), 16 patients (40 %) avaient un taux de Tg10 et une imagerie négative (groupe 2) et 15 patients (37,5 %) avaient une maladie résiduelle (groupe 3). L’IRA-thérapie était efficace dans 60,6 % des cas. Le taux de rémission et de survie étaient de 35 % et 90 % respectivement avec un meilleur pronostic pour le groupe 1 (p=0,008).

Conclusion

Un bilan d’imagerie minutieux s’avère nécessaire pour l’exploration du TENIS syndrome afin de localiser une maladie résiduelle. Le résultat de ce bilan et le taux de Tg semblent être des facteurs déterminants pour le pronostic de ces patients et doivent être pris en considération lors de la prise en charge thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer différencié de la thyroïde, Irathérapie, 131I


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 197-198 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La thyroglobuline post-opératoire est-elle prédictive du statut scintigraphique post-irathérapie ?
  • M.C. Eberle, S. Guillemard, P. Gelibert, C. Espitalier Rivière, D. Ilonca, I. Raingeard, C. Cartier, L. Calas, P.O. Kotzki, E. Deshayes
| Article suivant Article suivant
  • Traitement de la maladie de Basedow chez l’enfant par l’iode 131. À propos de deux cas
  • T. Bounab, B. Ghennam, I.M. Zitouni, L. Derai, G. Chalal, M. Medjaher, E.M. Haffaf

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.