Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Profil épidémiologique et efficacité thérapeutique de l’iode 131 dans la prise en charge des hyperthyroïdies : à propos de 208 patients - 08/03/19

Doi : 10.1016/j.mednuc.2019.01.076 
F. Fokoue , S. El Mselmi, N. Ismaili Alaoui
 Médecine nucléaire, CHU de Hassan II, Fès 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Nous rapportons l’expérience du service de médecine nucléaire du CHU Hassan II de Fès dans la prise en charge des hyperthyroïdies traitées par l’iode 131.

Matériel et méthode

Nous avons mené une étude rétrospective sur une cohorte de 208 patients originaires de plusieurs régions du Maroc pour lesquels un traitement radical par l’iode 131 a été prescrit, sur une période allant d’août 2013 à mai 2018. Le diagnostic étiologique était établi en fonction des données de l’examen clinique ainsi que du bilan biologique, d’une échographie cervicale et d’une scintigraphie thyroïdienne au Tc 99m. Un examen clinique et un bilan sérique avec dosage de TSHus et T4L étaient réalisés à l’inclusion puis à 6 semaines, 3 mois et 6 mois après irathérapie. L’objectif du traitement était l’euthyroïdie ou l’hypothyroïdie.

Résultats

Dans notre population d’étude, on dénombrait un effectif de 208 patients avec un sexe ratio de 175 femmes (84 %) pour 33 hommes (16 %) et un âge moyen de 55 ans avec des extrêmes allant de 19 ans à 82 ans. Les tares associées étaient l’hypertension artérielle (53,42 %), suivie par le diabète (27,4 %) et les cardiopathies (13,18 %). Au total, 185 (89 %) patients étaient initialement sous ATS avec ou sans thyroïdectomie avant de bénéficier d’un traitement par irathérapie en deuxième ou troisième intention. La maladie de Basedow était l’étiologie la plus fréquente (30 %), suivie de l’adénome toxique (24 %) et du goitre multinodulaire toxique (21 %). L’efficacité thérapeutique de la première cure évaluée après un recul de 3 mois était de 79 % pour la maladie de Basedow, de 100 % pour l’adénome toxique et de 93 % pour le goitre multi nodulaire toxique. Aucune complication aiguë n’a été observée au cours de l’étude.

Conclusion

La radiothérapie métabolique par l’iode 131 reste la méthode de choix dans le traitement des hyperthyroïdies pour lesquelles un traitement radical est souhaitable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : 131I, Irathérapie, Radiopharmacie, Endocrinologie


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 199 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Localisation rare de carcinome papillaire sur kyste du tractus thyréoglosse
  • W. Amouri, T. Dardouri, I. Jardak, M. Maaloul, F. Hamza, F. Kallel, S. Charfeddine, K. Chtourou, F. Guermazi
| Article suivant Article suivant
  • Traitement des hyperthyroïdies à l’iode 131 avec protocole de dosimétrie interne optimisé
  • A. Schiazza, C. Hoog, C. Zwarthoed, M. Koulibaly, J. Darcourt, D. Benisvy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.