Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt de la scintigraphie osseuse dans l’épiphysiolyse fémorale supérieure : à propos de 11 cas - 08/03/19

Doi : 10.1016/j.mednuc.2019.01.103 
S. Nadi , S. Zouine, S. Choukry, H. Aschawa, A. Guensi
 Médecine nucléaire, CHU Ibn Rochd, Casablanca 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’épiphysiolyse fémorale supérieure (EFS) correspond à un glissement de l’épiphyse fémorale supérieure par rapport au col fémoral. Elle touche les enfants en période pré- ou péri-pubertaire, liée à un double mécanisme de diminution de résistance du cartilage de conjugaison en fin de croissance et d’augmentation des contraintes mécaniques par prise rapide de poids. Sa principale complication est l’ostéonécrose de la tête fémorale induite lors d’un glissement aigu important ou au moment du traitement chirurgical. Un diagnostic précoce reste le meilleur facteur pronostique dans cette affection.

Objectif

illustrer l’utilité de la scintigraphie osseuse (SO) dans la prise en charge de l’EFS.

Matériel et méthodes

L’étude a concerné 11 enfants suivis pour épiphysiolyse et adressés pour SO entre avril 2013 et décembre 2017 pour évaluation de la vitalité de la tête fémorale avant éventuelle chirurgie chez 9 patients ou après traitement par vissage in situ dans le cadre d’épiphysiolyse chez les deux autres patients.

Résultats

Il s’agit de 11 enfants (9 garçons et 2 filles), avec un sex-ratio (M/F) à 4,5, d’un âge moyen de 12,3 ans [10 et 14 ans], ayant comme antécédent pathologique un traumatisme du membre inférieur dans un cas et une insuffisance rénale chronique terminale sous hémodialyse dans un autre cas. L’épiphysiolyse était unilatérale dans huit cas et bilatérale dans les trois autres cas. La SO a montré une bonne fixation de la tête fémorale en faveur de sa viabilité dans 10 cas et une hypofixation évoquant une nécrose de tête fémorale dans un cas.

Conclusion

La SO reste le seul examen d’imagerie qui permet d’étudier la vitalité des têtes fémorales après épiphysiolyse. Son indication est systématique après la chirurgie. Son intérêt est à la fois pronostique et médico-légal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mot clé : Scintigraphie


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 209 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport de la scintigraphie osseuse dans les hypercondylies
  • S. Choukry, J. Benouhoud, S. Zouine, S. Nadi, A. Guensi
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt de la scintigraphie osseuse dans la maladie de Paget : à propos de quatre cas avec revue de la littérature
  • S. Nadi, S. Zouine, S. Choukry, S. Taleb, H. Aschawa, A. Guensi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.