Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation préclinique du 18F-ML10, radiotraceur de l’apoptose, dans des modèles de cancer du sein triple négatif - 08/03/19

Doi : 10.1016/j.mednuc.2019.01.108 
Jouberton E. 1, , Schmitt S. 2, Roy M. 2, Chautard E. 3, Radosevic Robin N. 3, Maisonial Besset A. 2, Chezal J.M. 2, Miot Noirault E. 2, Bouvet Y. 4, Cachin F. 1
1 Médecine nucléaire, centre Jean-Perrin, Clermont-Ferrand 
2 IMOST/U1240/UCA, Clermont-Ferrand 
3 Pathologie, centre Jean-Perrin, Clermont-Ferrand 
4 Zionexa, Toulouse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le traitement standard du cancer du sein triple négatif (CSTN) repose sur une chimiothérapie néoadjuvante (CTNA). La réponse complète histologique suite à la CTNA est un facteur prédictif de la survie, d’où la nécessité de posséder des méthodes d’évaluation précoce de cette réponse, pour réadapter au plus tôt le traitement. L’apoptose étant la mort cellulaire principalement induite par la CTNA, nous avons étudié le potentiel du radiotraceur 18F-ML10 (acide 2-(5-[18F]fluoropentyl)-2-méthylmalonique) à détecter les cellules en apoptose dans les modèles précliniques du CSTN exposés à différentes drogues cytotoxiques. Une cinétique de traitement (paclitaxel et TH-302) a été réalisée sur deux lignées cellulaires humaines de CSTN : MDA-MB-468 et MDA-MB-231. L’apoptose induite a été caractérisée par western blot (PARP), cytométrie de flux (annexineV/iodure de propidium) et par TUNEL immunofluorescent. L’étude de captation cellulaire du radiotraceur a été réalisée sur les modèles cellulaires à différents temps de traitement. In vivo, la fixation du radiotraceur a été évaluée sur deux modèles murins de xénogreffe MDA-MB-468 et MDA-MB-231. Les souris ont reçu une dose de paclitaxel (20mg/kg) ou de TH-302 (50mg/kg). Une imagerie TEP au 18F-ML10 a été réalisée avant traitement et 72h après permettant de déterminer le rapport de fixation entre la tumeur et le muscle pour calculer le ΔT/M=(T/Mbaseline-T/M72h/T/Mbaseline)×100. Ex vivo, l’apoptose a été caractérisée par immunofluorescence (TUNEL) et western blot (PARP). Les résultats in vitro montre une augmentation significative (p<0,01) de l’apoptose 72h après traitement par le paclitaxel. La captation du 18F-ML10, 72h après traitement par le paclitaxel, est 4,4 et 2,1 fois plus importante pour les cellules traitées MDA-MB-468 et MDA-MB-231, comparativement aux contrôles. Une augmentation du ΔT/M (p<0,065) a été observée pour les groupes traités par le paclitaxel (34,3±18,4 %) et TH-302 (50,4±31,3 %) comparativement au groupe contrôle (4,1±19,6 %) pour les xénogreffes MDA-MB-468. L’analyse des biomarqueurs tissulaires confirme l’augmentation des cellules en apoptose dans les groupes traités. Des résultats similaires ont été trouvés pour le second modèle. Au vu de ces résultats, l’imagerie TEP au 18F-ML10 est satisfaisante pour l’évaluation de l’apoptose induite par une thérapie dans des modèles de CSTN et permettent d’initier une étude complémentaire combinant l’imagerie au 18F-FDG et 18F-ML10.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chimiothérapie Néoadjuvante, Cancer du Sein, Préclinique, Triple négatif


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 210-211 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport de la scintigraphie osseuse dans les para-ostéo-arthropathies neurogènes (PAON) : à propos d’un cas
  • S. Zouine, S. Nadi, A. Ouboukdir, H. Aschawa, A. Guensi
| Article suivant Article suivant
  • Mise au point préclinique d’une méthode d’exploration des transporteurs OATP par imagerie TEP corps-entier dynamique au 11C-glyburide
  • S. Marie, S. Auvity, S. Stute, S. Goutal, W. Saba, M. Bottlaender, B. Khunast, N. Tournier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.