Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Suivi dosimétrique du profil de poste dans un service de médecine nucléaire - 08/03/19

Doi : 10.1016/j.mednuc.2019.01.115 
W. El Ajmi 1, , A. Fraj 2, C. Bouguerra 3, H. Hammami 1, A. Sellem 1
1 Médecine nucléaire, hôpital militaire, Tunis 
2 Pharmacie, hôpital militaire de Tunis, Tunis 
3 Hygiène, hôpital militaire de Tunis, Tunis 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La radioprotection a pour objectif d’assurer la protection de la santé de populations exposées aux rayonnements ionisants, y compris les travailleurs. Tout le personnel professionnellement exposé doit bénéficier d’une surveillance dosimétrique. L’objectif de notre travail est d’analyser les résultats dosimétriques et de dépister les écarts d’application des règles de radioprotection.

Méthode

Étude rétrospective sur 12 ans [2006–2017], portant sur la surveillance dosimétrique des travailleurs titulaires (4 médecins, 4 manipulateurs, 2 secrétaires, 2 ouvrières, 4 agents d’accueil), ayant exercés sur une période de 2 ans à 12 ans au service de médecine nucléaire–hôpital militaire principal d’instruction de Tunis. La surveillance a été faite par un dosimètre passif individuel, tous les 2 mois. Les mesures des doses équivalentes corps entier (H×(10)) ont été effectuées par le centre national de radioprotection.

Résultats

La moyenne annuelle de l’équivalent de dose mesuré pour le poste de médecin était de 1,19 mSv [écart-type 0,24]. Pour le poste de manipulateur, elle était de 2,54 mSv [écart-type 0,28]. Pour le poste de secrétaire, elle était de 1,20 mSv [écart-type 0,07]. Pour le poste d’ouvrière, La moyenne annuelle de l’équivalent de dose mesurée était de 1,45 mSv [écart-type 0,11] et pour le poste d’agent d’accueil, elle était de 1,14 [écart-type 0,18]. Aucun travailleur n’a dépassé les 20 mSv/an, ni les 100 mSv/5 ans. Nous avons retrouvé une différence significative entre les sous-groupes manipulateurs–médecins (p<0,05) et les sous-groupes manipulateurs–agents d’accueil (p<0,05). Aucune différence significative n’a été retrouvée entre les différents autres sous-groupes.

Conclusion

Les résultats dosimétriques du personnel sont dans les normes, voire très loin des seuils recommandés par la CIPR. Par la nature de leur profil de poste, les manipulateurs sont les plus irradiés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Radioprotection, Dosimétrie


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 213 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact de l’utilisation d’un automate avec communication directe entre zone de préparation et zone d’injection de médicaments radiopharmaceutiques TEP
  • Q. Wolff, J. Verdier, S. Ben Mahmoud, G. Rondelot
| Article suivant Article suivant
  • Surveillance en temps réel du niveau d’exposition du public et des travailleurs en médecine nucléaire
  • C. Leleu, V. Bizien, F. Salmon, G.P. Fontaine

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.