Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Oral health in schizophrenia patients: A French Multicenter Cross-Sectional Study - 09/03/19

La santé buccodentaire des patients schizophrenes : une étude française transversale multicentrique

Doi : 10.1016/j.lpm.2018.06.018 
Frederic Denis 1, 2, 3, , Gérard Milleret 1, Thomas Wallenhorst 4, Maud Carpentier 5, Nathalie Rude 2, Benoit Trojak 6
1 Clinical Research Unit, La Chartreuse Psychiatric Centre, 1, boulevard Chanoine Kir, BP 23314, 21033 Dijon cedex, France 
2 EA 481 Integrative Neurosciences and Clinical, University Hospital of Besançon, 25000 Besançon, France 
3 Université Champagne Ardenne, faculté d’odontologie de Reims, département de santé publique, 2, rue du Général-Koenig, 51100 Reims, France 
4 Department of Psychiatry, Robert Morlevat Hospital Center, 21140 Semur-en-Auxois, France 
5 Direction de la Recherche Clinique, University Hospital of Dijon, 21079 Dijon cedex, France 
6 University Hospital of Dijon, Department of Psychiatry and Addictology, 21079 Dijon, France 

Frederic Denis, Clinical Research Unit, La Chartreuse Psychiatric Centre, 1, boulevard Chanoine Kir, BP 23314, 21033 Dijon cedex, France.Clinical Research Unit, La Chartreuse Psychiatric Centre, 1, boulevard Chanoine KirBP 23314Dijon cedex21033France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 09 mars 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Summary

Objective

The aim of this study was to assess the oral health status of a sample of patients with schizophrenia (PWS) in Côte d’Or region (France) and to determine the factors associated with dental status.

Material and Methods

A multicenter cross-sectional descriptive study was performed. PWS were selected using a random stratified method. Dental status was investigated using the Decayed, Missing, or Filled Teeth (DMFT) index, based on 32 teeth. The Simplified Oral Hygiene Index (OHI-S), the Xerostomia Index (XI) and the Global Oral Health Assessment Index (GOHAI) for Oral Health-related Quality of Life (OHrQoL) were recorded.

Results

Among the 302 persons identified, 109 were included (acceptance rate was 49.1%). Of these, 61.5% were men. The mean age was 46.8 years±12.0 years. The majority (78%) had completed a secondary education (SE). The mean duration of mental illness (DMI) was 17.9±9.4 years, and 55.5% were taking drugs. The mean DMFT was 16.6±8.1. There was a significant relationship between age, SE, oral health variables, medical conditions and OHrQoL.

Conclusions

PWS describe a poor OHrQoL. The dental and hygiene index scores are poor. We observed a lack of brushing and of dental visit for these persons and a gap in oral health between PWS and general population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Le but de cette étude était d’évaluer l’état de santé buccodentaire d’un échantillon de patients atteints de schizophrénie (PS) en Côte d’Or (France) et de préciser les facteurs associés à la santé buccodentaire.

Matériel et méthodes

Une étude descriptive transversale multicentrique a été réalisée. Les PS ont été sélectionnés en utilisant une méthode stratifiée aléatoire. L’état de santé buccodentaire a été étudié en utilisant l’indice carieux (CAO) qui fait la somme des dents cariées, (C), absentes (O) et obturées (O) basé sur 32 dents, l’indice d’hygiène buccale simplifié (OHI-S), l’indice de xérostomie (XI) et un indice global d’évaluation de la qualité de vie lié à la santé buccodentaire, le Global Oral Health Assessment Index (GOHAI).

Résultats

Parmi les 302 personnes identifiées pour cette étude, 109 ont été incluses (taux d’acceptation de 49,1 %). Parmi celles-ci, 61,5 % étaient des hommes. L’âge moyen était de 46,8 ans±12,0 ans. La majorité des PS (78 %) avaient terminé leurs études secondaires (ES). La durée moyenne de la maladie mentale était de 17,9±9,4 ans et 55,5 % prenaient des médicaments. Le CAO moyen était de 16,6±8,1. Il y avait une association significative l’âge, les ES, les variables de santé buccodentaire, les conditions médicales et la qualité de vie liée à la santé buccodentaire.

Conclusions

Les PS ont une mauvaise qualité de vie liée à leur santé buccodentaire. Les scores de l’indice dentaire et d’hygiène sont de mauvaises qualités. Nous avons observé un manque d’hygiène buccodentaire et de fréquentation des dentistes par ces populations ainsi qu’un écart entre la santé buccodentaire des PS et la population générale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.