Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’aspirine : comment ça agit ! - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.012 
L. Drouet
 Service de médecine vasculaire, Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph, 75015 Paris, France 

Résumé

L’aspirine a des effets antalgiques, anti-inflammatoires, antiplaquettaires, anticoagulants, antithrombotiques, antinéoplasiques, anti migraineux, …À côté de ses effets positifs, elle a aussi des effets potentiellement négatifs pro-hémorragiques, gastrotoxiques, (immuno)-allergiques…

Les effets pharmacodynamiques de l’aspirine relèvent de chacun de ses deux constituants acétyle et salicylate.

L’activité pharmacologique utilisée par les médecins vasculaires est habituellement celle de la faible dose d’aspirine pour inactiver par acétylation le site actif de la COX-1 des plaquettes (lors de leur passage dans la circulation splanchnique pour les prises orales d’aspirine) et ainsi inhiber la voie d’activation plaquettaire prostaglandines/thromboxane ce qui inhibe les fonctions plaquettaires dépendantes de cette voie.

À côté de l’inhibition de la COX-1 plaquettaire pour les faibles doses, celle de la Cox-2 en particulier leucocytaire avec des doses plus importantes a des effets anti-inflammatoires en inhibant les thromboxanes mais en libérant des médiateurs lipidiques anti-inflammatoires : la réponse lipoxygénique induite par l’aspirine.

D’autres enzymes sont modifiées par acétylation dont la NOS, d’autres cellules subissent l’inhibition des COX en particulier les cellules de l’endothélium, de la muqueuse gastrique.

L’aspirine est désacétylée lors de son passage hépatique expliquant que l’activité de l’administration per os à faible dose se situe dans la circulation splanchnique.

À côté des cellules dont les plaquettes et leurs enzymes dont les COX la majorité des molécules sont potentiellement acétylables avec des implications variées : exemple le fibrinogène, l’albumine... avec des conséquences fonctionnelles en thrombogenèse comme en pharmacologie des antithrombotiques.

L’aspirine est pro-hémorragique, à la fois par son effet antiplaquettaire antihémostatique, mais aussi sur les cellules de la muqueuse gastrique par un effet local et systémique.

L’aspirine a de potentiels effets anticancéreux et antimétastatiques en particulier pour les cancers colo-rectaux. Ces effets sont d’abord expliqués par l’inhibition des interactions plaquettes - cellules cancéreuses dans les mécanismes thrombotiques de développement néoplasique et métastatiques. Mais probablement aussi par acétylation de voies de traduction intracellulaire des cellules néoplasiques par exemple sur la voie m-TOR.

Pour que l’aspirine exerce son action antiplaquettaire, il faut qu’elle puisse acétyler le pool plaquettaire ce qui dépend de l’absorption, de la dose et de la galénique.

L’aspirine entre en compétition avec les AINS au niveau des COX dans une interaction plus complexe que ce que l’on avait initialement envisagé.

Si l’acétylation d’une plaquette dure pour la vie de la plaquette, le fait que l’on inhibe une enzyme et pas un récepteur va avoir des conséquences sur la durée de l’inhibition de la fonction plaquettaire globale avec des implications de prescription.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Aspirine, Plaquettes, Prostaglandines


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 100 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Indication des filtres caves : mise au point
  • P. Girard
| Article suivant Article suivant
  • Aspirine et prévention de la maladie thromboembolique veineuse périopératoire : recommandations de l’European Society of Anaesthesiology
  • M. Samama

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.