Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les déconvenues esthétiques en sclérothérapie, leurs causes, comment les éviter ? - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.038 
J.-J. Guex
 Cabinet de Phlébologie ERTCP, 32, Bd Dubouchage, 06000 Nice, France 

Résumé

Les déconvenues esthétiques en sclérothérapie peuvent être de divers types :

– objectives dues à une non-amélioration de la lésion cible (disparition insuffisante, aggravation, récidive rapide)

– objectives dues à l’apparition d’une lésion nouvelle (pigmentation, matting, cicatrice, etc.)

– subjective, traduisant une différence d’appréciation du résultat entre médecin et patient.

Les deux premiers types peuvent correspondre à trois catégories de causes :

– erreurs stratégiques, comme, une absence de contrôle satisfaisant des reflux jonctionnels, tronculaires et perforants en raison d’une analyse hémodynamique et d’une cartographie écho-Doppler insuffisante.

– erreurs tactiques, comme, le choix d’une méthode non appropriée aux lésions (sclérothérapie sur très gros troncs).

– erreurs techniques : excès de dosage et de concentration des sclérosants (ou sous-dosage), mauvaise technique, manque de pratique.

Le troisième type, subjectif peut découler d’une mauvaise estimation des possibilités thérapeutiques par le médecin, le patient ou les deux ou d’une dysmorphophobie du patient. La prévention des mauvais résultats demande des connaissances théoriques complètes et mises à jour régulièrement, ainsi qu’une technique sans reproche. La plupart des mauvais résultats sont dus à des erreurs. Il est toujours bon de confronter ses méthodes et ses résultats à ceux de ses collègues.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérothérapie, Effets secondaires


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 111 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Esthétique/image corporelle en phlébologie : faut-il toujours répondre à la demande des patients ?
  • C. Sfeir, P. Priollet
| Article suivant Article suivant
  • Les difficultés de l’évaluation photographique en pratique courante et en recherche clinique
  • M. Josnin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.