Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Place des HBPM en 2019 - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.056 
M.-A. Sevestre
 Service de médecine vasculaire, CHRU hôpital Sud, BP 3009, 80054 Amiens Cedex, France 

Résumé

Après l’arrivée des héparines de bas poids moléculaire il y a 20 ans, nous avons vu l’arrivée des anticoagulants oraux directs pour traiter les patients porteurs d’une MTEV et en prévention des embolies artérielles systémiques liées à la fibrillation auriculaire. Quelle place reste-t-il pour les HBPM en 2019 ? La réponse est possible sous plusieurs angles : les AMM existent et sont-elles modifiées depuis l’arrivée des AOD ? Quelles indications spécifiques ? Au-delà des AMM, comment se porte le choix des médecins ? Quel vécu pour le patient et pour le médecin ? Quelle sécurité sanitaire ? A-t-on fait le tour des bénéfices à court ou moyen termes de ces molécules ? À l’aide de la littérature, on propose des réponses à ces questions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie thromboembolique veineuse, AMM


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 117 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Décision médicale partagée
  • S. Vignes
| Article suivant Article suivant
  • Utilisation des AOD dans les situations « hors AMM » : où en est-on dans la thrombose veineuse cérébrale ?
  • A. Triquenot Bagan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.