Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les gelures – cas clinique et mise au point thérapeutique - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.071 
C. Le Hello

Société Française de Microcirculation

 Département de Médecine Vasculaire et Thérapeutique, CHU Nord, Université Jean Monnet, Campus Santé et Innovations, 42055 St-Etienne, France 

Résumé

Les gelures sont la conséquence d’une exposition au froid intense. Leur traitement est bien codifié dès la prise en charge sur le terrain. C’est une urgence thérapeutique qui expose à un risque d’amputation, à un risque septique et vital. La physiopathologie associe spasme, hyperviscosité et thrombose. La délimitation des tissus nécrosés est tardive et survient vers 30–45jours. Les principes thérapeutiques seront explicités au travers d’un cas clinique. Certaines mesures sont communes à tous les stades de gelure et d’autres relèvent des stades évolués. La prise en charge sur place associe réchauffement et acide salicylique ou AINS. Dès l’arrivée aux urgences, le réchauffement sera complété et réalisé selon un protocole bien défini. L’indispensable évaluation précoce de l’extension clinique des lésions selon Chamonix (stades 1 à 4) devra être réalisée après cette phase de réchauffement et permettra d’optimiser la prise charge thérapeutique. Tous les stades relèvent d’un traitement par acide salicylique, vasodilatateur et réhydratation. Il faut savoir reconnaître cliniquement les stades 3 et 4 qui relèvent de perfusions d’iloprost, d’une anticoagulation voire d’une thrombolyse et toutes ces mesures doivent être mises en place sans délai. La réalisation d’une scintigraphie osseuse à J2 avec des clichés précoces et tardifs est indispensable pour les stades 3 et 4 pour évaluer le risque et le niveau prévisibles d’amputation. Enfin, les mesures de prévention en cas d’exposition au froid intense sont capitales afin d’éviter toute gelure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Gelures, Urgence thérapeutique


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 123 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pathologies microcirculatoires cutanées liées au froid (hors acrosyndromes)
  • M.-A. Pistorius, J. Constans, I. Lazareth, P. Carpentier, T. Klejtman, C. Le Hello
| Article suivant Article suivant
  • Quand évoquer une maladie de Buerger?
  • M. Lambert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.