Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quand évoquer une maladie de Buerger? - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.072 
M. Lambert
 Service de Médecine Interne, CHRU Lille, 59035 Lille cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La thrombo-angéite oblitérante (TAO) ou Maladie de Buerger est la cause la plus fréquente d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) après l’athérosclérose. Décrite en 1908 par Léo Buerger, elle touche annuellement 12,6 personnes pour 100 000 aux États-Unis avec une nette prédominance masculine. Elle survient typiquement chez le sujet tabagique avant 45 ans. Le rôle prépondérant du tabac dans l’initiation, l’entretien et la progression de la maladie est bien démontré.

Le patient présente une symptomatologie vasculaire douloureuse initialement distale intéressant les quatre membres. À un stade précoce la TAO peut être trompeuse devant la persistance des pouls du fait de l’atteinte exclusive initiale de la microcirculation. La claudication plantaire, classique mode d’entrée dans la maladie, est d’ailleurs souvent confondue avec des troubles de la statique plantaire. Une atteinte des membres supérieurs, très rare en cas d’athérosclérose, doit faire évoquer ce diagnostic. Dans 40 % des cas un phénomène de Raynaud est retrouvé qui peut être asymétrique et, bien souvent, le signe le plus précoce de la maladie. Les lésions artérielles sont préférentiellement distales intéressant les petits vaisseaux. D’autres symptômes associés aux manifestations artérielles sont décrits : thromboses veineuses superficielles ou profondes, manifestations articulaires inflammatoires. Avec le développement du tabagisme chez la femme on assiste à une augmentation de l’incidence chez ces dernières. Par ailleurs on note un vieillissement de la population au diagnostic de la TAO. Le bilan biologique a pour but d’éliminer un diagnostic différentiel car aucune anomalie biologique n’est habituellement retrouvée. Le traitement repose essentiellement sur le sevrage tabagique qui est impératif pour stopper l’évolution des lésions. Celui-ci est souvent très difficile chez ces patients ayant souvent un profil psychopathologique particulier avec une très forte addiction au tabac. Les autres traitements utilisés sont symptomatiques tels que l’Ilomédine, puissant vasodilatateur artériel. Par ailleurs, indépendamment de la consommation de tabac, une authentique association cannabis/artérite est connue avec une clinique similaire à la TAO. Celle-ci est souvent sous-diagnostiquée du fait de l’absence de recherche de cette exposition qui devrait être systématiquement faite par un interrogatoire approfondi. Le contexte, le mode de survenue des manifestations artérielles, les manifestations satellites sont autant d’éléments qui doivent faire évoquer le diagnostic de TAO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ischémie critique, Artérite distale


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 123-124 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les gelures – cas clinique et mise au point thérapeutique
  • C. Le Hello, Société Française de Microcirculation
| Article suivant Article suivant
  • Mutation du facteur V : Europe, Suède, Alsace
  • D. Stephan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.