Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mutation du facteur V : Europe, Suède, Alsace - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.073 
D. Stephan
 Service des maladies vasculaires et de l’hypertension, CHRU Strasbourg, France 

Résumé

La thrombophilie est caractérisée par une tendance clinique à la thrombose, ou des anomalies biologiques prédisposant aux thromboses. Elle peut être congénitale, et le plus souvent alors familiale et héréditaire ou acquise. Les principales anomalies biologiques rencontrées dans les thrombophilies congénitales sont les déficits en antithrombine, en protéine C ou en protéine S, la résistance à la protéine C activée (RPCa) induite par la mutation V Leiden et la mutation G 20210 A sur le gène de la prothrombine. La RPCa héréditaire résulte d’une anomalie moléculaire due à une mutation sur le gène du facteur V à un des points de clivage de la protéine C activée. La mutation la plus fréquente est située au point de clivage 506 avec une mutation en position 1691 du gène du facteur V. Le facteur V ainsi muté est appelé « facteur V Leiden » car il a été mis en évidence pour la première fois chez un patient de la ville de Leiden aux Pays-Bas. Deux autres mutations ont été décrites au point de clivage 306 dont l’une est associée à des thromboses veineuses : il s’agit du facteur V de Cambridge. La prévalence de la mutation facteur V Leiden dans la population est en moyenne de 3 à 5 %. Elle varie selon les régions et atteint notamment 9 % en Alsace et 10 à 15 % dans certaines régions de Suède et à Chypre. La fréquence accrue de la mutation du facteur V Leiden en Alsace pourrait être expliquée par la présence des suédois en Alsace durant la guerre de trente ans (1618-1648).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Facteur V Leiden, Alsace


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 124 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quand évoquer une maladie de Buerger?
  • M. Lambert
| Article suivant Article suivant
  • La maladie de Takayasu
  • C. Seinturier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.