Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Filariose, Kaposi méditerranéen : Afrique, Asie, Pacifique, Bassin méditerranéen - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.075 
A. Hamadé , N. Bensalah, B. Woehl, L. Jambert, A. Bellity, M. Pianezze, P. Michel, G. Obringer, M. Lehn-Hogg, N. Buschenreider
 Médecine Vasculaire, GHR Mulhouse Sud-Alsace, Hôpital Emile Muller, Mulhouse, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La filariose lymphatique est une maladie parasitaire due à la filaire Wuchereria bancrofti transmise par des moustiques vecteurs des genres Culex, Aedes, Anopheles et Mansonia. Elle fait encore partie des grandes endémies dans de nombreuses régions tropicales et subtropicales (Afrique, Asie, Amérique du Sud, Pacifique). L’ OMS estime que 120 millions de personnes en sont infectées dans le monde. Chez de nombreux sujets, la maladie est asymptomatique. Dans les formes chroniques, les manifestations les plus importantes sont des lymphoedèmes, éléphantiasis des membres et des organes génitaux chez l’homme, dues à l’atteinte du système lymphatique et à des surinfections locales. Le traitement est médical par la compression multicouche et les soins locaux. Dans certains cas, la chirurgie est indiquée. La maladie de Kaposi classique ou encore appelée sarcome de kaposi méditerranéen, est une maladie proliférative multifocale, d’expression cutanée et viscérale, impliquant diverses cellules mésenchymateuses et induite par des facteurs viraux de l’herpès virus humain type 8. Elle a été décrite pour la première fois par le dermatologue hongrois, Moritz Kaposi Kohn en 1872 sous le nom d’hémangiome ou sarcome pigmenté cutané multiple. Il s’agit d’une forme classique, sporadique, d’évolution lente, bénigne, rare, touchant plutôt des hommes âgés de 50 à 70 ans, originaires de l’Europe de l’est et du bassin méditerranéen, souvent juifs ashkénazes. Cette maladie peut provoquer une atteinte lymphatique des membres inférieurs et supérieurs. Elle est traitée par chimio-, radio- ou cryothérapie et dans certains cas la chirurgie est indiquée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Filariose, Kaposi méditerranéen


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 124-125 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La maladie de Takayasu
  • C. Seinturier
| Article suivant Article suivant
  • Maladie de Behçet : route de la soie, Turquie
  • C. Le Hello, l’AMEVAH

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.