Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

AOD et cancer, un an plus tard - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.085 
D. Farge
 Unité clinique de médecine interne, Maladies auto-immunes et pathologie vasculaire, Hôpital Saint-Louis, Assistance publique–Hôpitaux de Paris ; Université Denis Diderot, Paris, France 

Résumé

Les recommandations internationales pour la prise en charge de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) chez les patients avec cancer reposent sur l’utilisation prolongée des héparines de bas poids moléculaire (HBPM), sans relais par antivitamines K (AVK), pour une durée minimale de 6 mois, avec un niveau de preuve scientifique élevé. Depuis 2009, une nouvelle classe d’anticoagulants, les anticoagulants oraux directs (AOD), est disponible sur le marché. Ces molécules constituent, dans certaines indications, une alternative aux AVK et/ou aux HBPM, et possèdent de nombreux avantages : délai d’action rapide, administration orale, dose-réponse prédictible et fenêtre thérapeutique large permettant leur utilisation à dose fixe et sans suivi biologique. Six essais cliniques randomisés contrôlés de phase III les ont comparés au traitement conventionnel (HBPM relais AVK) de la MTEV dans la population générale. Ils ont montré leur non-infériorité en termes d’efficacité, avec des taux d’hémorragies majeures/cliniquement pertinentes similaires, voire inférieurs. Aussi les AOD sont-ils rapidement devenus un traitement de première ligne de la MTEV. Les analyses en sous-groupe de ces essais cliniques suggèrent que, chez les malades avec cancer, les AOD pourraient avoir une efficacité et une sécurité acceptables. Ces résultats sont cependant à interpréter avec prudence : ces essais n’ont inclus qu’une faible proportion de patients avec cancer, et le comparateur était la warfarine et non les HBPM. Récemment, des données spécifiques ont émergé. Depuis 2018, les résultats de 2 essais randomisés ayant comparé les AOD aux HBPM pour le traitement de la MTEV chez les patients avec cancer ont été publiés (HOKUSAI-Cancer et SELECT-D). Ceux-ci ont montré que les AOD ont une efficacité comparable à celle des HBPM pour prévenir les récidives de MTEV, mais sont associés à un risque plus élevé d’hémorragies majeures/cliniquement pertinentes, en particulier en cas de cancer digestif. La prise en charge de la MTEV chez les patients avec cancer évolue donc, à la lumière de ces résultats. L’analyse critique de l’ensemble des données disponibles ont permis aux experts internationaux, avec le support méthodologique de l’Institut National du Cancer (INCa) et du GFTC, de récemment remettre à jour les recommandations internationales de Bonnes Pratiques Cliniques pour le traitement et la prévention de la MTEV chez les patients atteints de cancer (www.itaccme.com/).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie thromboembolique veineuse, Cancer


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 129 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vitamine D et maladies vasculaires
  • J. Blacher
| Article suivant Article suivant
  • Traitement des endofuites des endoprothèses aortiques
  • R. Hassen-Khodja

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.