Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude de la génération de thrombine sur trois populations de patients sous anticoagulants oraux : accidents hémorragiques avec réversion, accidents hémorragiques sans réversion ou sans accident hémorragique - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.109 
F. Moustafa , D. Teissandier, A. Lebreton, J. Raconnat, C. Ayzac, J. Schmidt, T. Fleuchot, M. Valette
 Service urgences adultes, CHU de Clermont-Ferrand, 63000 Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les hémorragies sous anticoagulant oraux (ACO) sont des motifs fréquents de consultation aux urgences et leur prise en charge est codifiée par des recommandations ou propositions d’experts.

Objectif

Comparaison des paramètres de génération de thrombine (GT) chez 3 populations de patients sous ACO : patients avec accidents hémorragiques graves ayant reçu des facteurs pro-coagulants, patients avec hémorragie non grave sans réversion et patients anticoagulés sans accident hémorragique.

Méthode

Étude prospective, descriptive, monocentrique de la GT chez les patients présentant une hémorragie sous ACO (AVK, rivaroxaban, dabigatran, apixaban). L’étude a été réalisée sur plasma pauvre en plaquettes prélevé à l’arrivée (V1) avant la réversion, puis 30min (V2), 6h (V3) et 24h (V4) après la réversion.

Résultats

307 patients ont été inclus dans cette étude avec 98 patients avec hémorragie grave réversée (61 AVK, 13 rivaroxaban, 17 apixaban et 7 dabigatran), 95 patients sans hémorragie grave non réversée (44 AVK, 25 rivaroxaban, 24 apixaban et 2 dabigatran) et 108 patients sous ACO sans saignement. Pour V1, les patients sous AVK avec hémorragie réversée présentaient une diminution significative des principaux paramètres de GT (ETP et pic) en comparaison aux patients sans hémorragie (p=0,017). Il ne semblait pas exister de différence significative entre les 3 populations d’AOD à V1. Au même temps V1, les principaux paramètres de la GT (ETP et pic) étaient significativement diminués pour les AVK en comparaison aux AOD (p<0,001) et entre anti-IIa comparés aux anti-Xa (p<0,001). Aux visites V2, V3 et V4, la réversion a rétabli un état normocoagulable pour les AVK avec une augmentation significative des principaux paramètres de la GT entre V1 et V2-V3-V4 (p<0,001). Pour les AOD réversés par CCP (50UI/Kg) ou CCPa (30–50UI/Kg), un état d’hypercoagulabilité significatif a été mis en évidence sur la GT. Pour le dabigatran réversé par l’idarucizumab, on retrouvait une normalisation de la coagulation, sans état hypercoagulable au décours de la réversion.

Conclusion

Les patients sous AVK ont retrouvé un état de coagulation comparable à des sujets sains après réversion contrairement aux patients traités par AOD dont la réversion par CCP ou CCPa a induit un état hypercoagulable. Cet état hypercoagulable pourrait être minimisé par une réduction des doses de CCP ou de CCPa, ou être contourné par l’utilisation d’antidotes spécifiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anticoagulants oraux, Hémorragie


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 139 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Recherche d’anticoagulant lupique chez 100 patients traités par AOD, est-ce possible ? Résultats d’une étude multicentrique
  • M. Delrue, J. Valaize, J. Dermagny, A. Borgel, G. Jourdi, F. Nedelec-Gac, A. Stéphanian, A. Veyradier, V. Siguret, I. Gouin-Thibault
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs de récidive après traitement chirurgical des atteintes artérielles dans la maladie de Behçet
  • J. Gaudric, J. Jayet, D. Saadoun, P. Cacoub, L. Chiche, F. Koskas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.