Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs de récidive après traitement chirurgical des atteintes artérielles dans la maladie de Behçet - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.110 
J. Gaudric , J. Jayet, D. Saadoun, P. Cacoub, L. Chiche, F. Koskas
 Service de chirurgie vasculaire, GH Pitié-Salpêtrière, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

L’atteinte artérielle de la maladie de Behçet (MB) entraîne des anévrismes et des thromboses. Bien que rare, cette atteinte est la principale cause de mortalité de la MB. Le risque de récidive après traitement chirurgical est un problème majeur dans cette maladie.

Matériel et méthode

Étude rétrospective monocentrique réunissant 23 patients ayant les critères du groupe international d’étude de la MB, ayant eu une chirurgie pour atteinte artérielle entre mai 1996 et septembre 2015. L’influence du traitement médical spécifique de la maladie de Behçet ainsi que la technique chirurgicale de manchonnage des anastomoses étaient étudiées. Une récidive était définie comme la survenue d’un anévrisme artériel ou d’une thrombose après une première revascularisation.

Résultats

Quarante-sept procédures ont été réalisées (moyenne : 2,1±0,8 par patient). Les lésions étaient des anévrismes dans 87 % des cas et des thromboses dans 13 % des cas. Les procédures chirurgicales étaient réalisées à l’aide de 27 prothèses (57 %), 6 veines autologues (13 %), 5 allogreffes cryopréservées (11 %) et 3 stentgrafts (6 %) et dans 6 cas aucun matériel (résection-anastomose) (13 %). Le suivi moyen était de 101±90 mois. La mortalité postopératoire était de 2 %. Une récidive était observée chez 17 (74 %) patients. Une seule récidive était observée dans 65 % des cas, deux dans 29 % et 3 dans 6 % des cas. Dans 37 % des cas les récidives survenaient dans la première année et dans la même localisation dans 92 % des cas. Le traitement médical préopératoire (colchicine+corticoïdes±azathioprine) diminuait le risque de récidive qui passait de 75 % (15/20) chez les patients sans traitement immunosuppresseur à 28 % (7/25) chez les patients traités (p=0,002). De même, en postopératoire, le taux de récidive passait de 100 % (6/6) chez les patients non traités à 42,5 % (15/20) chez les patients traités. Lorsqu’un manchonnage des anastomoses était réalisé, celui-ci diminuait le risque de récidive par 3 (p=0,034).

Conclusion

Une prise en charge multidisciplinaire est nécessaire dans la prise en charge de l’atteinte artérielle de la MB. Les thérapeutiques ciblées périopératoires réduisent significativement le risque de récidive après chirurgie dans les atteintes vasculaires de la MB. La réalisation d’un manchonnage périanastomotique devrait être systématique dans cette pathologie lorsqu’une chirurgie artérielle est réalisée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Behçet, Récidive


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 140 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude de la génération de thrombine sur trois populations de patients sous anticoagulants oraux : accidents hémorragiques avec réversion, accidents hémorragiques sans réversion ou sans accident hémorragique
  • F. Moustafa, D. Teissandier, A. Lebreton, J. Raconnat, C. Ayzac, J. Schmidt, T. Fleuchot, M. Valette
| Article suivant Article suivant
  • Effet des anticoagulants oraux directs sur la réactivité plaquettaire
  • G. Jourdi, E. Mazoyer, C. Bachelot-Loza, J. Duchemin, M. Fontenay, P. Gaussem

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.