Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sémiologie vasculaire de la maladie de Takayasu : étude descriptive sur 41 patients - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.117 
A. Mammeri , R. Guermaz, F. Kessal, S. Taharboucht, A. Hatri, F. Hamrour, M. Ammi, N. Ait-Said, S. Zekri, M. Brouri, A. Tebaibia
 Service de Médecine interne, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La maladie de Takayasu (MT) est une artérite inflammatoire des gros vaisseaux décrite comme une maladie vasculaire sténosante qui touche la femme jeune. Sa sémiologie vasculaire varie selon que les lésions sont découvertes à la phase systémique ou occlusive.

Matériels et méthode

Étude descriptive monocentrique rétrospective et prospective sur 5 ans. Le diagnostic est retenu selon les critères d’Ishikawa modifiés.

Résultats

Nous avons colligé 41 MT avec une nette prédominance féminine (sex-ratio=0,05) et une moyenne d’âge au moment du diagnostic de 37 ans. Les signes évocateurs de la phase pré occlusive ne sont retrouvés que chez 19 % des patients, dominés par l’asthénie, la fièvre et les arthromyalgies. Un antécédent d’infection tuberculeuse est noté dans 10 % des cas. Tous les patients sont diagnostiqués à la phase occlusive de la maladie : claudication des membres supérieurs (61 %) ou des membres inférieurs (20 %), anisotension (34 %), souffle vasculaire (71 %), carotidodynie (15 %) et hypertension artérielle (68 %). Cette dernière est d’origine réno-vasculaire dans 22 % des cas. Un accident cérébral ischémique a inauguré la maladie chez 12 % des patients alors que les manifestations cardiaques à type d’angor et de lipothymies sont retrouvées dans 10 % et 7 % des cas respectivement. Une valvulopathie est décrite chez presque la moitié des patients, et le tableau est compliqué d’une hypertension pulmonaire chez 10 % des patients. L’angor mésentérique reste une manifestation rare (7 %) révélant une sténose de l’artère mésentérique supérieure. Cette symptomatologie vasculaire variée est en rapport avec des sténoses artérielles dans 93 % des cas, localisées à la crosse aortique pour la plupart des patients (98 %).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Takayasu, Sténose artérielle


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 143 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude multicentrique de reproductibilité de la mesure des pressions artérielles digitales chez des patients sclérodermiques
  • L. Pellegrini, J. Constans, P. Senet, I. Lazareth, C. Seinturier, P. Carpentier, S. Blaise
| Article suivant Article suivant
  • Impact microcirculatoire de la compression élastique chez les patients atteints de lymphœdème
  • Jean-Eudes Trihan, A. Perez-Martin, Michael Adam, Sandrine Mestre-Godin, I. Quéré

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.