Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de la revascularisation artérielle sur la surface musculaire - 10/03/19

Doi : 10.1016/j.jdmv.2018.12.158 
E. Vaugoux
 Service de Médecine vasculaire, Centre hospitalier, 72000 Le Mans, France 

Résumé

Objectif

Évaluer les effets de la revascularisation artérielle sur la surface musculaire.

Matériels et méthodes

Nous avons réalisé une étude rétrospective monocentrique de 2014 à 2017. Les patients inclus devaient avoir bénéficié d’une revascularisation artérielle des axes aorto-iliaques de façon bilatérale ou unilatérale dans le service de chirurgie vasculaire du CHU d’Angers. Chaque patient inclus devait avoir également bénéficié d’un angioscanner des membres inférieurs en préopératoire et à plus de deux mois en postopératoire. Les patients ayant eu une chirurgie, un traumatisme des membres inférieurs ou un alitement prolongé ont été exclus. Le critère de jugement principal était la différence de surface musculaire en coupe transversale de cuisse en pré et en postopératoire. L’évaluation de la surface musculaire a été réalisée par une analyse de surfaçage des groupes musculaires de cuisse en pré et en postopératoire sur des coupes transversales scanographiques. L’évaluation de la surface musculaire en cuisse avant et après revascularisation artérielle a été réalisée sur deux groupes de patients : le groupe de patients ayant bénéficié d’une revascularisation artérielle bilatérale et le groupe de patients ayant bénéficié d’une revascularisation artérielle unilatérale. Le critère de jugement secondaire était l’évaluation de la différence de perfusion musculaire en cuisse avant et après revascularisation artérielle.

Résultats

Vingt et un patients ont été inclus dans le groupe de revascularisation artérielle bilatérale et 24 dans le groupe de revascularisation artérielle unilatérale. Les patients ayant bénéficié d’une revascularisation artérielle bilatérale avaient une augmentation statistiquement significative de la surface musculaire en cuisse en postopératoire (p<10–3). Il existait également une augmentation statistiquement significative de surface musculaire en cuisse en postopératoire chez les patients ayant bénéficié d’une revascularisation artérielle unilatérale (p=0,012) avec une augmentation de la surface musculaire plus importante du côté revascularisé que du côté non revascularisé (p=0,047). Les résultats sur le critère de jugement secondaire ne montraient pas de différence statistiquement significative.

Conclusion

Cette étude montre que la revascularisation artérielle à elle seule entraîne une augmentation de la surface musculaire sur le membre inférieur revascularisé et à moindre degré sur le membre inférieur non revascularisé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Revascularisation artérielle, Surface musculaire


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 2

P. 160 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Maladie de Takayasu révélée par une insuffisance cardiaque : à propos de deux cas
  • Evelyne-Estelle Monney, E. Soya, F. Koffi, A. Ekou, J.J. N’djessan, S. Kouane, I. Angoran, C. Konin
| Article suivant Article suivant
  • Étude et réflexion sur l’influence de l’exposition œstrogénique, au cours de la vie d’une femme en âge de procréer, sur la survenue d’un événement thromboembolique veineux
  • Farès Moustafa, M. Paillard Turenne, M. Quinty, S. Ajimi, M. Valette, N. Breuil, S. Heuser, N. Dublanchet, J. Schmidt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.