Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sensibilisation aux acariens chez les enfants suivis pour allergie respiratoire en milieu tropical africain à Cotonou, Bénin - 12/03/19

Mite sensitization in children followed for respiratory allergy in a tropical African environment in Cotonou, Benin

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.01.016 
G. Agodokpessi a, , c , G. Sagbo c, C. Bigot b, T. Hountohotegbe b, S. Dossou-Yovo a, c, D. Djogbessi b, A. Bigot b, c
a Centre national hospitalier universitaire de pneumo-phtisiologie, BP 321, Cotonou, Bénin 
b Service d’immuno-hématologie, CNHU-HKM, Cotonou, Bénin 
c Faculté des sciences de la santé, université d’Abomey-Calavi, Bénin 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

En Afrique tropicale, les allergies ne sont pas documentées. L’objectif de ce travail était d’évaluer par deux méthodes la sensibilisation aux acariens chez des enfants suivis pour allergie respiratoire.

Méthode

Le prick-test cutané et le dosage d’IgE par REAST test à 3 acariens : Dermatophagoides pteronyssinus (D. pteronyssinus), dermatophagoides farinae (D. farinae), Blomia tropicalis (B. tropicalis) ont été réalisés chez des enfants de 3 à 15 ans suivis pour asthme et/ou rhinite allergique. Les résultats positifs des deux tests ont été comparés.

Résultats

Des 130 (100 %) enfants inclus, tous éligibles pour le dosage, 119 (91,5 %) l’étaient pour le prick-test. L’âge moyen et le sex-ratio (M/F) étaient de 7±1 an, et de 1,6. L’association rhinite et asthme était la plus fréquente 66 (55,6 %). Les fréquences de sensibilisation pour le prick-test et le dosage étaient respectivement : 79 % versus 36,1 % pour B. tropicalis, 71,4 % versus 33,4 % pour D. pteronyssinus et 38,7 % versus 37,8 % pour D. farinae.

Conclusion

En milieu tropical africain, la sensibilisation aux acariens chez les enfants suivis pour allergie respiratoire est fréquente avec dans l’ordre de fréquence des espèces B. tropicalis, D. pteronyssinus et D. farinae, le prick-test présente une meilleure sensibilité que le dosage pour son évaluation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

In tropical Africa, allergies are not well documented. The objective of this work was to evaluate, by two methods, the sensitization to mites in children followed for respiratory allergy.

Methods

Skin prick-test and IgE assay by REAST test with 3 mites: Dermatophagoides pteronyssinus (D. pteronyssinus), Dermatophagoides farinae (D. farinae) and Blomia tropicalis (B. tropicalis) were carried out in children from 3 to 15 years followed up for asthma and/or allergic rhinitis. The positive results of the two tests were compared.

Results

Of the 130 (100%) children included, all eligible for the assay, 119 (91.5%) had the prick-test. The mean age and sex ratio (M/F) were 7±1 year, and 1.6. The association of rhinitis and asthma was the most frequent and found in 66 (55.6%). The sensitivity frequencies for the prick-test and assay were respectively 79% versus 36.1% for B. tropicalis, 71.4% versus 33.4% for D. pteronyssinus and 38.7% versus 37.8% for D. farinae. A moderate correlation between mean papule diameter and mean IgE concentration was observed.

Conclusion

In African tropical environments, dust mite sensitization in children followed for respiratory allergy is frequent, with the order of frequency being: B. tropicalis, D. pteronyssinus, and D. farinae. The prick-test had better sensitivity than the assay for its evaluation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Allergie respiratoire, Acariens, Sensibilisation, Prick test cutané, IgE spécifiques, Afrique

Keywords : Respiratory allergy, Mites, Sensitization, Skin prick test, Specific IgE, Africa


Plan


© 2018  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 2

P. 135-141 - février 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Séquestrations pulmonaires intralobaires de l’adulte : évolution du traitement chirurgical
  • A. Traibi, A. Seguin-Givelet, E. Brian, M. Grigoroiu, D. Gossot
| Article suivant Article suivant
  • Évolution et progrès en transplantation pulmonaire : étude de la cohorte de 600 premiers patients transplantés pulmonaires à l’hôpital Foch
  • A. Roux, E. Sage, C. Cerf, M. Le Guen, C. Picard, A.M. Hamid, F. Parquin, M. Stern, P. Bonnette

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.