Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

« Néo-ovogenèse dans l’ovaire adulte : mythe ou réalité ? » - 13/03/19

Neo-oogenesis in the adult ovary: What do we know?

Doi : 10.1016/j.gofs.2019.02.011 
S. Sun a, C. Pimentel a, M. Yefimova b, S. Jaillard c, C. Ravel a, , c
a Service de biologie de la reproduction – CECOS, hôpital Sud, université Rennes 1, CHU Rennes, 16, boulevard de Bulgarie, 35000 Rennes, France 
b Sechenov Institute of Evolutionary Physiology and Biochemistry Russian Academy of Sciences, St-Petersbourg, Russie 
c Université Rennes, CHU Rennes, Inserm, EHESP, Irset (Institut de recherche en santé, environnement et travail)-UMR_S1085, 35000 Rennes, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 13 mars 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Depuis plus d’une dizaine d’années, l’existence de cellules souches ovariennes pouvant contribuer à une néo-ovogenèse dans l’ovaire adulte est rapportée par certaines équipes. Cela remet en question des travaux plus anciens, selon lesquels le stock de cellules germinales présent dans l’ovaire des mammifères (à de rares exceptions) est fixé (et non renouvelable) autour de la naissance. La possible présence de cellules souches germinales ayant une activité mitotique suggère la possibilité d’une ovogenèse post-natale potentielle. Ces cellules présentent à la fois des marqueurs de cellules germinales et de cellules souches en culture. Elles ont été isolées en utilisant différentes stratégies in vitro et leur capacité à se différencier en ovocytes in vivo a été démontrée puisqu’après réintroduction dans un environnement somatique ovarien, ces cellules génèrent des follicules capables de produire une progéniture viable chez les rongeurs. Toutefois, de nombreux scientifiques restent sceptiques et remettent en question la fiabilité des méthodes utilisées. Malgré le fait qu’il n’existe actuellement aucun consensus sur l’existence ni sur l’origine de ces cellules souches ovariennes, des entreprises commerciales proposent aujourd’hui d’utiliser leur potentiel de cellules souches pour traiter certains types d’infertilité humaine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

For more than a decade, the existence of ovarian stem cells that can contribute to neo-oogenesis in the adult ovary is reported by some teams, challenging the dogma according to which mammalian females are born with a fixed and non-renewed germinal cell pool. The presence of germinal stem cells with mitotic activity suggests the possibility of potential postnatal oogenesis. These cells have both germ-line and stem cell markers in culture. They have been isolated using different strategies and their ability to differentiate into oocytes has been demonstrated since after reintroduction in an ovarian somatic environment, these cells generate follicles capable of producing healthy offspring in rodents. However, many scientists remain skeptical and question the reliability of the methods used. Despite that there is no consensus on the origin of these ovarian stem cells, private companies are now proposing to use their stem cell potential to treat human infertility.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cellules souches, Ovaires, DDX4

Keywords : Stem cell, Ovary, DDX4


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.