Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Corticoïdes et sepsis - 15/03/19

Corticotherapy as adjunctive therapy for sepsis

Doi : 10.1016/j.anrea.2019.02.004 
Antoine Roquilly 1, , Karim Asehnoune 2
1 CHU de Nantes, service d’anesthésie réanimation, hôpital Hôtel-Dieu, 1, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 1, France 
2 CHU de Nantes, service d’anesthésie réanimation, 1, place Alexis-Ricordeau, Nantes cedex 1, France 

Antoine Roquilly, CHU de Nantes, service d’anesthésie réanimation, hôpital Hôtel-Dieu, 1, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 1, France.CHU de Nantes, service d’anesthésie réanimation, hôpital Hôtel-Dieu1, place Alexis-RicordeauNantes cedex 144093France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 15 mars 2019

Résumé

Le sepsis reste une cause importante de morbi-mortalité dans le monde. Alors que le traitement des infections sévères repose sur le contrôle de la cause, principalement par une antibiothérapie adaptée, la corticothérapie est le seul traitement adjuvant ayant démontré un effet bénéfique sur le devenir des patients. Les infections sévères s’accompagnent d’une réponse inflammatoire locale et systémique responsable de défaillances d’organe à distance du foyer infectieux. L’hypercorticisme initial est un mécanisme fondamental d’adaptation au sepsis et le pic de cortisolémie initial est corrélé à la gravité du sepsis. Chez les patients en choc septique réfractaire, il faut prescrire un traitement par hydrocortisone à la dose de 200 à 300mg/j pour accélérer le sevrage en amines vasopressives et diminuer la mortalité intra-hospitalière. En cas de méningite communautaire aiguë bactérienne présumée, il faut injecter de la déxaméthasone immédiatement avant ou de façon concomitante à la première injection d’antibiotique. Pour les patients présentant un SDRA évoluant depuis plus de 7jours sans amélioration malgré une prise en charge adéquate, un traitement prolongé par corticoïdes peut être administré. Pour les patients présentant une pneumopathie bactérienne communautaire sévère, il faut probablement associer une corticothérapie systémique au traitement antibiotique pour diminuer le risque de détresse respiratoire. En conclusion, en complément du contrôle du foyer de l’infection, un traitement adjuvant par glucocorticoïdes permet de diminuer la morbidité, et sans doute la mortalité initiale, des patients présentant une infection sévère.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Sepsis is an important cause of morbidity and mortality in the world. While the treatment of severe infections is based on the control of the cause, mainly through appropriate antibiotic therapy, corticosteroid therapy is the only adjuvant treatment which has demonstrated a beneficial effect on patient outcomes. Severe infections are accompanied by a local and systemic inflammatory response which is responsible for organ failure at a distance from the infectious site. Initial hypercorticism is a fundamental mechanism of adaptation to sepsis and the initial peak of cortisolemia is correlated with the severity of infection. In patients with refractory septic shock, hydrocortisone therapy should be prescribed at a dose of 200 to 300mg/day to accelerate withdrawal from vasopressor amines and to reduce intra-hospital mortality. In cases of acute bacterial community meningitis, dexamethasone should be injected immediately before or concomitantly with the first antibiotic injection to decrease sequelae. For patients with acute respiratory distress syndrome without improvement after 7 days of adequate treatment, prolonged corticosteroid treatment may be given. For patients with severe community-acquired bacterial pneumonia, systemic corticosteroid therapy could be associated with antibiotic therapy to prevent aggravation and respiratory failure. In conclusion, in addition to controlling the focus of the infection, adjuvant glucocorticoid treatment decreases the morbidity, and probably the initial mortality, of patients with severe infection.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sepsis, Corticoïdes, Insuffisance surrénale

Keywords : Sepsis, Corticoids, Adrenal insufficiency


Plan


© 2019  Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.