Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Prise en charge et surveillance de la cirrhose - 18/03/19

[7-034-B-12]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(19)80212-7 
V. Di Martino a, b,  : Professeur, chef de service, D. Weil-Verhoeven a, b
a Service d'hépatologie et de soins intensifs digestifs, Centre hospitalier régional universitaire Jean-Minjoz, 3, boulevard Fleming, 25030 Besançon cedex, France 
b EA 4266 EPILAB, Université de Franche-Comté, 1, rue Claude-Goudimel, 25000 Besançon, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 19 mars 2019

Résumé

La cirrhose est une affection fréquente et grave. Sa principale cause en 2018 en France reste la consommation excessive d'alcool. L'hépatite C, dont les nouveaux antiviraux directs permettent la guérison (et potentiellement l'éradication en France dans les prochaines années) ne sera plus qu'une cause rare de cirrhose. En revanche, l'incidence de la stéatopathie métabolique et, de fait, de la cirrhose dite non-alcoholic steatohepatitis (NASH), va continuer d'augmenter de façon significative dans les prochaines années. Le diagnostic de cirrhose doit être évoqué chez tout patient présentant un ou plusieurs facteurs de risque, avant le stade de la décompensation. Les tests non invasifs, aujourd'hui validés pour différentes causes de cirrhose, sont nombreux et utiles en première intention pour l'évaluation de la fibrose et l'estimation de la probabilité de varices œsophagiennes à risque hémorragique. Le pronostic de la cirrhose est lié d'une part au développement fréquent d'un carcinome hépatocellulaire, et d'autre part à la survenue de l'insuffisance hépatocellulaire et d'une hypertension portale significative qui favorisent et sont aggravées par la translocation bactérienne digestive. La suppression de la cause de la cirrhose est la pierre angulaire du traitement quel que soit le stade de la cirrhose. Au stade de cirrhose compensée, la prise en charge repose sur le dépistage du carcinome hépatocellulaire, de la thrombose porte, et la surveillance des varices œsophagiennes. La survenue d'une décompensation s'accompagne d'une aggravation majeure du pronostic à court et moyen terme et doit, dans la majorité des cas, faire discuter la transplantation hépatique.


Mots-clés : Cirrhose, Carcinome hépatocellulaire, Hypertension portale, Transplantation hépatique, Acute-on-chronic liver failure


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.