Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hémorragies obstétricales - 19/03/19

[5-082-A-20]  - Doi : 10.1016/S0246-0335(19)42219-9 
L. Ossé, S. Nebout, J. Filippov, H. Keita
 Service d'anesthésie, CHU Louis-Mourier, AP-HP, Université Paris-7, 178, rue des Renouillers, 92701 Colombes cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les hémorragies obstétricales incluent les saignements ante-partum et post-partum et sont une cause majeure de morbi-mortalité néonatale et maternelle. L'hémorragie ante-partum (HAP) complique 3 à 5 % des grossesses et les causes les plus importantes sont le placenta praevia et le décollement placentaire. Près de la moitié des très grands prématurés naissent dans un contexte d'HAP. La quantité de sang perdu est souvent sous-estimée. L'estimation des pertes sanguines passe par l'évaluation des signes cliniques de choc, la recherche de la présence d'une souffrance fœtale ou d'une mort fœtale in utero, indicateurs de l'importance de la spoliation sanguine. L'hémorragie du post-partum (HPP) complique 5 % de l'ensemble des accouchements et est la conséquence d'un, ou la combinaison, des quatre processus principaux : l'atonie utérine, la rétention placentaire, la plaie du tractus génital ou encore les anomalies de coagulation. L'HPP était en cause dans 8 % des décès maternels en France en 2007-2009 (1,9/100 000). Elle est définie par une perte sanguine supérieure ou égale à 500 ml dans les 24 heures qui suivent un accouchement par voie basse ou par césarienne. Les formes sévères, définies par une perte sanguine égale ou supérieure à 1000 ml, sont estimées à environ 2 %. Sa prise en charge est pluridisciplinaire (gynécologues-obstétriciens, anesthésistes-réanimateurs, sages-femmes, biologistes et radiologues interventionnels), fondée sur des protocoles thérapeutiques et le facteur temps est primordial pour le pronostic. En cas d'échec des mesures initiales (oxytocine, délivrance artificielle, révision utérine, examen de la filière génitale), la prise en charge des formes graves passe par la réanimation active (remplissage vasculaire, transfusion sanguine, agents vasoactifs), les interventions hémostatiques (sulprostone, tamponnement intra-utérin, procédures chirurgicales, embolisation artérielle) et la correction de la coagulopathie (administration de produits sanguins labiles et d'agents hémostatiques).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hémorragies, Obstétrique, Ante-partum, Post-partum, Morbi-mortalité, Maternofœtale


Plan


 Pour citation, ne pas utiliser la référence ci-dessus de cet article, mais la référence de la version originale publiée dans EMC - Anesthésie-Réanimation 2017;14(2):1-7 [36-820-A-10].


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hémorragies graves au cours de la grossesse et du post-partum. Choc hémorragique
  • O. Morel, E. Gayat, C. Malartic, P. Desfeux, M. Rossignol, O. Le Dref, Y. Fargeaudou, A. Mebazaa, E. Barranger, P. Judlin
| Article suivant Article suivant
  • Embolie amniotique
  • U. Ishaque, C. Huissoud, C. Boisson-Gaudin, F. Broisin, R.-C. Rudigoz, R. Gabriel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.