Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sclérose en plaques : les nouvelles approches physiopathologiques - 21/03/19

Multiple sclerosis: New pathophysiological approaches

Doi : 10.1016/j.praneu.2019.02.011 
H. Zéphir a, , b
a Service de neurologie, D-Clinique Neurologique, université de Lille, CHU de Lille, 2, avenue Oscar-Lambret, 59000 Lille, France 
b LIRIC, U 995, Université de Lille, France 

Correspondance : Service de neurologie, D-Clinique Neurologique, université de Lille, CHU de Lille, 2, avenue Oscar-Lambret, 59000 Lille, France.France

Résumé

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire démyélinisante et neurodégénérative du système nerveux central d’étiologie inconnue, non curable aujourd’hui mais dont le contrôle thérapeutique repose sur des immunothérapies ciblant les acteurs inflammatoires du processus. Les progrès immunopathologiques, d’immunohistochimie mais aussi d’imagerie notamment les IRM de haute résolution et de haut champs définissent et précisent progressivement les mécanismes mis en jeu aux différents stades de la maladie. Ces outils tentent de combler l’espace entre la vision macroscopique de la clinique et de l’imagerie et la vision microscopique cellulaire, voire moléculaire. L’ensemble des confrontations clinico-IRM-immunopathologie rendent compte d’une maladie dont l’inflammation peut être focale mais également diffuse, plus ou moins compartimentée au cours de la maladie et faisant intervenir l’immunité adaptative et innée. La vision contemporaine de la SEP s’accompagne ainsi d’une considération clinique qui dépasse les différentes formes rémittente ou progressives. La SEP est aujourd’hui plutôt considérée : (i) active ou en aggravation faisant référence à l’ensemble des processus inflammatoires mis en jeu par le système immunitaire adaptatif comme inné ; (ii) progressive faisant référence au phénomène neurodégénératif secondaire à l’inflammation et ces dégâts et d’ordre vraisemblablement oxydatif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Multiple sclerosis (MS) is an inflammatory demyelinating and neurodegenerative disease of the central nervous system (CNS). Its etiology remains unknown and uncurable, but immunotherapies can control underlying inflammatory processes. Progress achieved in the fields of immunopathology, immunochemistry and high-resolution and high-field magnetic resonance imaging (MRI) define more precisely the different mechanisms involved in the different stages of the disease. Those tools can be used to try to fill in the gap between the macroscopic clinical and MRI findings and the cellular and even microscopic molecular information provided by immunochemistry. The results of clinical, MRI and immunological studies highlight a disease where the specific inflammatory processes can be focal, diffuse and potentially compartmentalized, notably over time, involving the innate as well as adaptative immune systems. The contemporary vision of MS is associated with a clinical view which goes beyond the phenotypic relapsing and progressive forms of the disease. As in Lublin's proposal, MS should be considered today as: i) active or worsening referring to the inflammatory processes involving the adaptative and innate immune systems; ii) progressive referring to neurodegenerative phenomena subsequent to inflammation leading to an oxidative burst with mitochondrial damage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaques, Immunologie, IRM, Microglie, Inflammation

Keywords : Multiple sclerosis, Immunology, MRI, Microglia, Inflammation


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 10 - N° 2

P. 112-117 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic positif et étiologique des démences frontotemporales
  • T. Lebouvier, M. Bertoux, M. Leroy, F. Lebert, V. Deramecourt, F. Pasquier
| Article suivant Article suivant
  • Actualisation des aspects cliniques et des critères diagnostiques de la sclérose en plaques
  • A. Kwiatkowski

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.