Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Carences vitaminiques (hormis la carence en vitamine D) - 21/03/19

[4-002-L-25]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(19)84462-9 
A. De Luca, Docteur en médecine, docteur en sciences a, b,
a Inserm UMR 1069, « Nutrition, croissance et cancer », 10, boulevard Tonnellé, 37000 Tours, France 
b Unité mobile de nutrition, CHU de Tours, 2, boulevard Tonnellé, 37000 Tours, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les vitamines sont des molécules organiques non synthétisées ou de façon insuffisante par le corps humain. Elles sont indispensables et doivent donc être apportées par l'alimentation. Elles n'ont pas de valeur énergétique. Chez l'homme, il existe 13 vitamines qu'on peut classer en vitamines liposolubles (A, D, E et K) et vitamines hydrosolubles (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12 et C). Elles sont impliquées dans de nombreuses fonctions, allant d'une action génomique (fixation sur un récepteur nucléaire) à une fonction de coenzyme, mais aussi de transfert de groupement et d'antioxydant. Leur métabolisme et les sources d'apport sont mentionnés. Les vitamines qui peuvent être stockées de façon significative dans l'organisme sont les vitamines A, D, E et B12. Les autres nécessitent donc un apport régulier dans l'alimentation ou par la synthèse par les bactéries du tube digestif. Les carences vitaminiques sont relativement rares dans les pays riches et souvent associées. Une carence en vitamine peut être en lien avec un défaut d'apports oraux, une diminution de l'absorption intestinale, un déficit en protéine de transport/distribution, un défaut du processus biochimique d'activation, de fixation aux sites d'action, un défaut de stockage, des pertes accrues, une augmentation des besoins ou d'interactions médicamenteuses. Les populations à risque de carence d'apport sont les personnes âgées mais aussi les femmes enceintes et les enfants. Les signes cliniques (souvent tardifs), les dosages de confirmation diagnostiques ainsi que les traitements des carences sont évoqués. Le traitement des carences est souvent peu codifié. La vitamine D n'est pas traitée dans cette revue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Vitamine, Carence, Dénutrition, Besoins, Métabolisme, Apports nutritionnels conseillés


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Alimentation entérale
  • V. Colomb
| Article suivant Article suivant
  • Obésité de l'enfant et de l'adolescent
  • M.-L. Frelut

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.