Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traumatismes du genou et de la jambe - 01/01/02

[24-100-C-90]
Sébastien Zilber : Interne des hôpitaux de Paris
Jérome Allain : Praticien hospitalo-universitaire
Service de chirurgie orthopédique, hôpital Henri Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-De-Tassigny, 94010 Créteil cedex France
fr

Résumé

Les traumatismes du genou, le plus souvent secondaires à des accidents sportifs ou de la voie publique, sont une cause très fréquente de consultation dans les services d'urgence. Les lésions rencontrées sont très diverses : fractures, entorses, luxations, ruptures tendineuses (de l'appareil extenseur du genou) ou lésion méniscale.

Les fractures articulaires de la rotule, du fémur et des plateaux tibiaux mettent en péril le pronostic fonctionnel du membre traumatisé. En effet, la consolidation en position vicieuse de ces fractures aboutit, à terme, à l'apparition d'une gonarthrose. Ces fractures imposent donc le plus souvent un traitement chirurgical pour restituer une anatomie parfaite et préserver l'avenir fonctionnel du genou. Les lésions ligamentaires dont la gravité dépend de l'atteinte du pivot central (ligament croisé antérieur et ligament croisé postérieur) sont généralement facilement authentifiées par l'examen clinique. Leur risque est d'évoluer vers une laxité chronique du genou retentissant sur la fonction et favorisant l'apparition d'une gonarthrose. Initialement, le traitement est presque toujours orthopédique ou fonctionnel. L'attitude thérapeutique ultérieure est encore très discutée et les indications chirurgicales font intervenir de très nombreux paramètres. Les luxations du genou sont exceptionnelles mais, du fait des lésions artérielles souvent associées, elles mettent parfois en jeu les possibilités de conservation du segment jambier sous-jacent. Il s'agit donc d'une réelle urgence traumatologique qui impose une démarche diagnostique et thérapeutique adaptée. Les lésions méniscales traumatiques ne posent généralement pas de problème diagnostique et sont le plus souvent traitées sous arthroscopie lorsqu'elles sont symptomatiques.

Les caractéristiques spécifiques des traumatismes du genou de l'enfant sont liées à la présence des cartilages de conjugaison les plus fertiles du membre inférieur. Leur risque essentiel est donc la stérilisation partielle ou totale du cartilage de croissance. Ceci aboutit à des anomalies de la croissance future du membre traumatisé, source d'inégalités de longueur des membres inférieurs ou de désaxations. Ces traumatismes imposent donc une prise en charge spécifique dans des services spécialisés suivie d'une surveillance radioclinique prolongée.

Les fractures de jambe sont très fréquentes et surviennent le plus souvent au décours d'un accident de la voie publique. Deux tableaux s'opposent par leur traitement et leur pronostic : les fracas ouverts avec lésions cutanées, musculaires, vasculaires et/ou nerveuses dont le pronostic est réservé, et les traitements complexes et les fractures simples fermées pour lesquelles l'attitude thérapeutique est aujourd'hui bien codifiée. Le risque évolutif précoce majeur est la survenue d'un syndrome de loge. Chez l'enfant, ces fractures ont un pronostic favorable. Leur traitement est presque toujours orthopédique.



Mots-clés : fracture, entorse, luxation, genou, jambe, ménisque

Plan

fr

© 2002  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Traumatismes de l'épaule et du bras
  • M. Raphaël, C. Simisdean, M. Zaghzi
| Article suivant Article suivant
  • Traumatismes du pied
  • M. Raphaël, B. Coudert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.