Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mise au point d’un outil d’analyse quantitative de la perte neuronale dopaminergique du striatum en médecine nucléaire - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.283 
Chahrazad Moubarik 1, , Jean-Baptiste Puech 1, Quentin Sala 1, Olivia Laas 1, François Viallet 2, Philippe Desvignes 1
1 Médecine nucléaire, C.H. du Pays d’Aix, Aix-en-Provence 
2 Neurologie, C.H. du Pays d’Aix, Aix-en-Provence 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La scintigraphie à l’Ioflupane-I123 est un examen d’imagerie qui étudie la fonction dopaminergique pré-synaptique. Cet examen constitue une aide au diagnostique chez les patients présentant un syndrome parkinsonien cliniquement douteux.

Objectifs

Nous avons voulu créer un outil permettant de quantifier la perte neuronale dopaminergique à partir des images scintigraphiques et d’évaluer des valeurs seuils de fixation normale du traceur.

Patients et méthodes

Nous avons étudié les volumes et régions d’intérêts (VOI) des striatas et le bruit de fond au niveau occipital de 51 patients normaux (sans perte neuronale dopaminergique). Nous avons mis au point un indicateur pour chaque striatum qui prend en compte le poids du patient et l’activité injectée de radiotraceur : VOI corrigé=[Volume Striatum en cm3×(VOI striatum-VOI occipital)]/(activité injectée en MBq/Kg) L’outil mis au point a été évalué sur 166 scintigraphies.

Résultats

La population normale a permis d’évaluer des valeurs seuils normales en fonction de l’âge des patients selon la formule suivante : VOI corrigé limite=−1,8062×âge+300. L’outil développé est un outil excel qui permet de calculer les VOI corrigés et de les comparer aux valeurs seuil en fonction de l’âge du patient. On a observé 7 % de discordance entre les conclusions de l’outil et celles des médecins nucléaires.

Discussion

Sur les 166 scintigraphies analysées par l’outil, 12 conclusions ont été discordantes avec celles des médecins nucléaires. Pour 6 patients, l’évolution clinique de la maladie était en accord avec l’outil. Les autres cas discordants sont en cours de suivi et ne permettent pas de conclure à l’heure actuelle sur la présence ou non d’une réelle dénervation dopaminergique.

Conclusion

Cet outil permet d’apporter une aide au médecin nucléaire notamment sur les images douteuses. Il permet également au clinicien de suivre l’évolution de la dénervation grâce au VOI corrigé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Striatum, Scintigraphie, Ioflupane


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S106-S107 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Arrêt non programmé de stimulation cérébrale profonde (SCP) dans la maladie de Parkinson idiopathique (MPI)
  • Antoine Blain, Ouhaid Lagha Boukbiza, Gebus Odile, Mathieu Anheim, Christine Tranchant
| Article suivant Article suivant
  • Enquête observationelle sur la prise en charge par Apomorphine en perfusion sous cutanée des patients parkinsoniens fluctuants au sein des Centres Hospitaliers Généraux (CHG) en France en 2018
  • Stéphanie Bannier, Emmanuel Ellie, Thomas De Broucker

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.