Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La charité excessive : un nouvel aspect de troubles du contrôle des impulsions ? Une étude Marocaine - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.290 
Zaynab Abdulhakeem , Imane Ferrassi, Hind Mouallif, Bouchra El Moutawakil, Mohammed Abdoh Rafai, Hicham El Otmani
 Neurologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les troubles du contrôle des impulsions (TCI), se définissent par un manque de contrôle de certaines impulsions conduisant à une satisfaction personnelle possiblement nuisible au patient ou à sa famille.

Objectifs

L’objectif est de rapporter un « TCI-mimic », qui est la charité ou le don excessive (jamais décrit dans la littérature) et de préciser sa prévalence dans notre population de patients parkinsoniens.

Patients et méthodes

Cette étude est transversale menée en consultation des patients parkinsoniens, diagnostiqués selon les critères diagnostics du « United Kingdom Parkinson's disease society Brain Bank ». La charité était considérée pathologique selon les critères suivants : un taux dépassant les habitudes antérieures du patient ; des dépenses excessives ou imprudentes ne possédant pas le caractère spirituel ; impulsivité ou absence de décisions préétablies résultant en une souffrance du patient ou de sa famille.

Résultats

Cent vingt-cinq patients recrutés à l’aide de la version en dialecte marocain du questionnaire des TCI « QUIP-RS : Questionnaire for Impulsive-Compulsive Disorders in Parkinson's Disease-Rating Scale ». Les TCI, déjà décrit dans la littérature, représentaient 28 % de nos patients (35 cas). La charité excessive était étudiée mais non inclus dans notre prévalence des TCI. Elle était notée chez 18,4 % des parkinsoniens (23 cas). Aucune différence d’âge ni de sexe n’était observée chez ces patients.

Discussion

Les TCI chez les parkinsoniens ont été décrit par Giovannoni et al comme « un trouble neuropsychologique du comportement associé à un mésusage ou une addiction en substances ». Toutefois, d’autres facteurs non-pharmacologiques contribueraient aussi à la survenue de ces troubles. La charité excessive, cet aspect non décrit précédemment, plaide en faveur de l’influence du contexte socioculturel (ici arabo-musulman).

Conclusion

La forte contribution des facteurs non-pharmacologiques a été prouvée par plusieurs études. Leur recherche pourra être de grande aide dans le diagnostic et la prise en charge précoce des TCI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Parkinson (maladie de), Charité excessive, Trouble du contrôle des impulsions


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S109-S110 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La Maladie de Parkinson Idiopathique : troubles morpho-statiques et fonctionnels du pied
  • Saoussen Layouni, Sahbi Elmatwa, Sonia Jemni, Gaddour Mariem, Fayçal Khachnaoui, Walid Ouannes, Anis Hassine, Naija Salma, Ben Halima Manel, Sana Ben Amor
| Article suivant Article suivant
  • Stroke-like révélant un syndrome MELAS à l’âge adulte et utilisation de L-Arginine
  • Alexis Demas, Pfeiffer Paul-Alexandre, Hardy Clémence, Heranval Adèle, Benanni Omar, Cochin Jean-Philippe, Vaschalde Yvan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.