Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La neuropathie ophtalmoplégique douloureuse : une entité bénigne ? - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.305 
Cecile Aerts , Sophie Huby, Anne Le Floch, Eric Thouvenot, Dimitri Renard, Giovanni Castelnovo
 Neurologie, C.H.U de Nîmes (CHU), Nîmes 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La neuropathie ophtalmoplégique douloureuse (NOD), anciennement appelée migraine ophtalmoplégique fait partie intégrante de la classification des céphalées : 13,9 -ICHD-3β.

Observation

Nous rapportons le cas d’une jeune femme de 26 ans qui présente depuis l’âge de 9 ans des épisodes d’hémicrânie gauche associés à une ophtalmoplégie complète du nerf oculomoteur homolatéral. À l’âge adulte, les crises se sont progressivement aggravées avec une atteinte oculomotrice de plus en plus sévère et une récupération partielle intercritique du nerf oculomoteur. Les IRM cérébro-orbitaires réalisées sur une période de 15 ans de suivi ont montré une prise de contraste persistante de la portion cysternale du nerf. Seuls les AINS et la corticothérapie pris dès le début de la crise ont permis de soulager efficacement la douleur mais n’étaient que partiellement efficaces sur l’ophtalmoplégie. Devant le caractère rapproché et sévère des crises, nous avons mis en place un traitement immunosuppresseur.

Discussion

La NOD est une entité rare qui touche moins d’une personne sur un million. Le diagnostic de NOD répond à des critères spécifiques et incite à la prudence, une tumeur nerveuse doit toujours être éliminée. La physiopathologie est encore mal connue, l’hypothèse vasculaire est maintenant supplantée par l’hypothèse inflammatoire en faveur d’une démyélinisation focale récurrente du nerf.

Conclusion

Aucun traitement de fond de la migraine n’a fait preuve de son efficacité, probablement en raison du mécanisme démyélinisant sous-jacent. En cas d’atteinte sévère, un traitement immunosuppresseur pourrait être considéré.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Inflammation, Ophtalmoplégie, Céphalée


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S115 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comment penser à une acidurie glutarique type 1 devant une dystonie
  • Meryam Saouli, Scl Maguenouche, S. Makri
| Article suivant Article suivant
  • Hypertension-intracrânienne bénigne : pensez aux endocrinopathies
  • Rihab Laamouri, Mariem Messelmani, Wala Souissi, Khaoula Laabidi, Malek Mansour, Jamel Zaouali, Ridha Mrissa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.