Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Céphalées lors des méningites syphilitiques - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.313 
Oussama Cherkaoui Rhazouani 1, , Louhab Nissrine 2, Najib Kissani 2
1 Neurologie, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc 
2 Neurologie, CHU Médical, Marrakech, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Au Maroc, la neurosyphilis (NS) constitue toujours un problème de santé publique. Les modes de révélation sont diverses : accidents vasculaires cérébraux, paralysie cérébrale, tabès dorsal, gommes et méningite syphilitique.

Objectifs

Déterminer la fréquence des céphalées chez les patients atteints de méningites syphilitique au service de neurologie du centre hospitalier universitaire (CHU) Med VI de Marrakech.

Patients et méthodes

Étude rétrospective et descriptive des cas de méningites syphilitiques collectés dans le service de neurologie du CHU Med VI de Marrakech sur une période de 24 ans (entre 1994 et 2018). Sur un questionnaire, ont été rassemblés les antécédents, l’examen neuro-somatique et paraclinique, le diagnostic retenu et les traitements prescrits et l’évolution.

Résultats

Les auteurs ont recueilli 80 cas, dont 69 hommes et 11 femmes. L’âge moyen était de 40 ans. Les maux de tête étaient présents dans 15 % des cas. Les céphalées chroniques étaient les manifestations les plus courantes : 9 cas. Le VDRL dans le sang était positif dans tous les cas et dans 64 % des cas dans le LCR, le TPHA était positif dans le sang et le LCR à 100 %. La TDM cérébral était faite chez 37 patients. L’IRM cérébrale a été réalisée chez 25 patients. Le traitement a été basé sur la pénicilline G. L’évolution était favorable chez tous nos patients.

Discussion

Les auteurs ont rapporté la plus grande série de méningites syphilitiques au monde. L’incidence de la neurosyphilis, rare depuis l’avènement de la pénicilline, est actuellement en forte augmentation. Les modes de révélation s’écartent des schémas classiques connus et l’on observe de plus en plus fréquemment des manifestations oligo-symptomatiques atypiques : crises d’épilepsie, paralysie faciale périphérique et ataxie cérébelleuse.

Conclusion

Les céphalées chroniques constituent une plainte assez fréquente des patients qui souffre de la méningite syphilitique, atteinte neurologique tardive de la syphilis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Méningites, Neurosyphilis, Céphalées


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S118 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • HTIC sans céphalée : y penser
  • Imen Mahmoud, Bouattay Faten
| Article suivant Article suivant
  • Modification de la fonction auditive dans un modèle de migraine chez le rat
  • Mélissa Zuel, Julie Duron, François Gabrielli, Paul Avan, Radhouane Dallel, Lénaïc Monconduit

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.