Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Neurodégénerescence associée à la pantothénate-kinase (PKAN) description clinique de trois cas - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.336 
Souad dinar 1, , M’zahem Abderrahim 1, Fatima Serradj 2, Yasser Mecheri 3, Aouatef Tabet 4, Abdelmadjid Hamri 1
1 Neurologie, CHU Constantine, Constantine, Algérie 
2 Neurologie, CHU Benbadis, Constantine, Algérie 
3 Neurologie, CHU Dr Benbadis, Constantine, Algérie 
4 Neurologie, centre hôspitalo-universitaire Ben Badis, Constantine, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Neurodégénerescence associée au pantothénate-kinase (PKAN) est une maladie rare qui se caractérise par une dysfonction extra-pyramidale progressive avec surcharge cérébrale en fer avec deux présentations cliniques classiques et atypiques.

Observation

Observation 01 : patiente T.R. âgée de 22 ans issue d’un mariage consanguin, qui présent,e depuis l’âge de 8 ans, une dystonie oromandibulaire. L’examen clinique retrouve une dystonie généralisée, syndrome pyramidale des quatre membres, spasticité importante et une marche avec aide bilatérale avec un déficit intellectuel. IRM encéphalique objective un hyposignale bi-pallidale T1 avec motif d’image en œil de tigre. Un bilan biologique exhaustif était normal. Observation 02 : patient C.T. âgé de 24 ans issu d’un mariage non consanguin, qui présente à l’âge de 11 ans une dystonie craniocervicale. L’examen clinique retrouve syndrome parkinsonien akénito-rigide, syndrome pyramidale des quatre membres, syndrome dysmorphique avec un déclin cognitif. IRM encéphalique retrouve signe en œil de tigre. Un bilan exhaustif était normal. Observation 03 : patiente O.R. âgée de 18 ans issue d’un mariage consanguin qui présente, depuis l’âge de 11 ans, une ataxie a la marche. L’examen clinique retrouve un syndrome cérébelleux mixte, une akinésie, une dysarthrie, un syndrome pyramidale des quatre membres et un déficit intellectuel. IRM encéphalique retrouve un hyposgnale bipallidale typique. Tous les bilans exhaustifs étaient normaux.

Discussion

La forme classique se manifeste pendant la première décennie avec dystonie généralisée d’évolution rapide. La forme atypique décrite pendant la deuxième décennie avec dystonie segmentaire, des signes cérébelleux, un syndrome dysmorphique. Nos cas illustrent clairement les deux présentations. Un traitement par injection du toxine botulinique et de baclofen et trihexyphenidyl était initie, une légère amélioration était observée.

Conclusion

Les résultats de IRM peuvent être utiles pour le diagnostique fiable des PKAN atypiques lorsque l’étude moléculaire est indisponible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dystonie, Œil De Tigre, PKAN


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S127-S128 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le « SMANDOP » un nouveau phénotype des mitochondriopathies liées aux mutations POLG1 ou un simple profil évolutif du classique syndrome SANDO ?
  • Mohammed Abdoh Rafai, Habtany Younes, Jardel Claude, Slassi Ilham, Dehbi Hind, Bouche Pierre
| Article suivant Article suivant
  • Une ataxie rapidement progressive dans un contexte d’encéphalopathie multifocale progressive associée à une lymphopénie
  • Anissa Abderrakib, Sophie Dethy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.