Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Neurobrucellose révélée par des troubles psychiatriques : à propos d’un cas et revue de la littérature - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.346 
Mohamed Habib Aoun , Salma Zouari, Hanene Hadj Kacem, Ferdaous Kharrat, Olfa Hdiji, Salma Sakka, Nouha Farhat, Mehdi Borni, Mariem Damak, Chokri Mhiri
 Neurologie, hôpital Habib-Bourguiba, Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La brucellose est causée par une bactérie aérobie Gram négatif appartenant au genre Brucella. Nous décrivons ici le cas d’un malade présentant des troubles psychiatriques évoluant depuis 12 mois, chez lequel une neurobrucellose a été ensuite diagnostiquée.

Observation

Il s’agit d’un patient de sexe masculin âgé de 48 ans, avec des antécédents de consommation de lait cru, ayant consulté notre département pour des troubles psychiatriques qui évoluent depuis un an. À l’interrogatoire, ses proches ont signalé des états confusionnels transitoires récurrents associés à une agitation psychomotrice et à l’insomnie au cours de l’année précédente. Quelques mois avant son admission, il avait présenté des crises de type absences atypiques. Plus tard, notre patient a souffert de graves maux de tête et de vomissements, ce qui a motivé son admission. Lors de l’examen clinique, nous avons trouvé un patient conscient mais réticent, désorienté, agité sans délire ni hallucination. Il présentait également une hypoacousie et une raideur de la nuque. L’analyse du liquide céphalo-rachidien a montré une hyperalbuminorrachie, une hypoglycorrachie et un nombre élevé d’éléments blancs avec isolement de l’espèce Brucella spp sur les cultures du LCR. La sérologie de Wright était positive à 1/320. L’IRM cérébrale a révélé des hyperintensités de la substance blanche sous-corticale sans rehaussement au gadolinium. Notre patient a été mis sous traitement antibiotique avec une bonne évolution clinique.

Discussion

La méningo-encéphalite est la présentation la plus commune de la neurobrucellose (50 %). Dans les formes aiguës, le germe a un effet toxique direct sur le système nerveux. Cependant, il peut rester longtemps à l’intérieur des corps cellulaires, proliférer et entraîner des manifestations sub-aiguës ou chroniques. Dans les formes chroniques, ce mécanisme s’associerait à un dysfonctionnement immunitaire.

Conclusion

Ce cas soulève l’importance de considérer la neurobrucellose chez les patients atteints de troubles psychiatriques provenant de régions endémiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cas clinique, Troubles psychiatriques, Neurobrucellose


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S131-S132 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Élaboration d’un algorithme de prise en charge des méningites à Herpes Simplex type 2 (HSV-2) chez l’adulte
  • Céline De Ruyck, Dethy Sophie, Sandrine Milas
| Article suivant Article suivant
  • Complication ischémique cérébrale d’un anévrisme mycotique : à propos d’un cas
  • Emeline Chaugne, David Weisenburger, Laure Bottin, Stéphanie Lenck, Betty Marro, Sonia Alamovitch

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.