Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypertension-intracrânienne (HTIC) idiopathique, profil évolutif sur 25 cas - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.365 
Zakaria Amamra , Naim Slimani, Hichem Bouzenada
 Neurologie, Hopital Ain Naadja, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’HTIC idiopathique, est une augmentation de la pression du LCR sans arguments cliniques, biologiques ou radiologiques en faveur d’une pathologie intracrânienne.

Objectifs

Décrire l’évolution sous ACETAZOLAMIDE dans l’HTIC idiopathique, Avoir un délai moyen de l’évolution vers la régression totale de l’Œdème papillaire (0P).

Patients et méthodes

C’est une étude rétrospective étalée sur 3 ans, sur 25 malades atteints d’une HTIC idiopathique confirmée par une mesure de pression. Nous avons analysé l’âge, le sexe, ATCD, tableau clinique, les résultats du bilan exhaustifs et l’évolution sous ACETAZOLAMIDE (posologie de 1 à 2g/jr), associé à un régime alimentaire pour les malades en surpoids, le suivi était régulier par (F0+OCT).

Résultats

Age moyen 31 ans, limites (17 et 49) ans, Ratio=3F/1H, surpoids 52 %, Evolution : .15 cas (60 %) vers une régression totale de l’OP au bout de 7 mois et demi en moyenne, récidive chez 2 patientes en surpoids après 6 et 9 mois de l’arrêt de traitement. .4 cas ont été proposés pour une chirurgie. .3 cas sont jusqu’a ce jour sous traitement depuis (4, 9 et 12 mois). Trois malades ont été perdu de vue.

Discussion

Le délai moyen de la régression totale de l’OP était de 7 mois et demi, allant de (3 à 14 mois). L’amélioration significative visuelle au bout de 6 mois selon (The Idiopathic Intracranial Hypertension Treatment Trial), cependant le délai moyen de l’évolution vers la régression totale de l’OP n’a pas été rapporté. Ceci reste à démontrer par une grande étude prospective afin d’éclairer les stratégies thérapeutiques.

Conclusion

De nombreuses questions restent encore sans réponse, notamment la pathogénie et la stratégie thérapeutique, un diagnostic précoce et le traitement par ACETAZOLAMIDE reste les meilleurs alternatifs afin de préserver le pronostic visuel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Évolution, Idiopathique, HTIC


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S139 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Manifestations neurologiques révélant un MAGIC syndrome
  • Chahrazad Boukadir, Hakim Si Ahmed, Nadjia Ababou, Ouiza Belkhamsa, Smail Daoudi
| Article suivant Article suivant
  • Troubles vésico-sphinctériens dans de la maladie de neuro-Behçet
  • Yvette Moigny Gaju, Nada Kyal, Soukaina Hrar, Lmidmani Fatima, El Fatimi Abdellatif

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.