Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Histoire de la pharmacovigilance - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.003 
Gilles Defer
 Service de neurologie, et pôle recherche, prévention et santé publique, CHU de Caen, Caen 

Résumé

Parmi les premières mises en garde sur le risque d’effets néfastes d’une surutilisation d’une substance ayant des propriétés « pharmacologiques », on retrouve certains textes hippocratiques. Les premières collaborations internationales sur la pharmacovigilance (PMV) ne remontent qu’au début des années 60 après le scandale de la thalidomide, l’OMS ayant défini la PMV en 1972 comme « toute activité tendant à obtenir des indications systématiques sur les liens de causalité probables entre médicaments et réactions adverses dans une population ». Pourtant dès le 19e siècle et au début du 20e siècle de nombreux accidents et autres scandales auront émaillé l’histoire médicale et conduit en particulier à la naissance par étapes de la FDA aux États-Unis. En France, c’est le scandale du Stalinon® qui conduira à l’ordonnance de février 59 obligeant à plus de contrôles et de garanties du côté des fabricants de médicaments et qui indirectement protégera le territoire des accidents de la thalidomide mais pas quelques années plus tard des conséquences dramatiques des effets transgénérationnels du diethylbestrol. Pourtant dans beaucoup de ces cas, l’équivalent des « lanceurs d’alerte » de l’époque, souvent des médecins ou scientifiques, avaient identifié les risques mais n’avaient pas été lus ou écoutés. L’histoire des scandales récents du Vioxx® ou du Médiator® nous rappelle combien cette vigilance doit être maintenue et sans cesse revisitée. Elle peut aussi servir d’exemple à « une vigilance environnementale » tant les conséquences sanitaires des scandales environnementaux contemporains sont nombreuses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médicament, Effet secondaire, Pharmacovigilance


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S153 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Essai clinique portant sur la thérapie de remplacement d’un gène par AVXS-101 dans le traitement de l’amyotrophie spinale (ASI) pré-symptomatique : conception de l’étude de phase 3 et données démographiques lors de la visite de référence initiale
  • Meredith Schultz, Kathryn Swoboda, Kamal Benguerba, Elaine Kernbauer, Francis Ogrinc, Douglas E. Feltner, Bryan E. Mcgill, Douglas M. Sproule, Kevin A. Strauss
| Article suivant Article suivant
  • Troubles visuo-spatiaux et ataxie optique
  • Laure Pisella, Tristan Jurkiewicz, Laura Mikula

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.