Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lire et comprendre : impact des difficultés attentionnelles sur la compréhension écrite chez l’enfant porteur d’une neurofibromatose de type 1 ou d’une dyslexie - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.023 
Maëlle Biotteau 1, , Nathalie Faure-Marie 2, Rodriguez Diana 3, François Rivier 4, Pierre Castelnau 5, Valérie Lauwers-Cancès 6, Yves Chaix 7
1 Inserm, Tonic, Toulouse NeuroImaging Center, UPS, université de Toulouse, Toulouse 
2 Hôpital des enfants, CHU de Purpan, Toulouse 
3 Inserm, neurologie pédiatrique, hôpital Armand-Trousseau, France - maladies neurodéveloppementales et neurovasculaires, UMR1141, Paris 
4 Inserm, neurologie pédiatrique, France - PhyMedExp, physiologie et médecine expérimentale du cœur et des muscles, U1046, CHU de Montpellier, Montpellier 
5 Inserm UMR 1253, imagerie et cerveau, Tours 
6 Service d’épidémiologie, CHU de Toulouse, Toulouse 
7 Inserm, Toulouse NeuroImaging Center, hôpital des enfants, France - ToNIC, UPS, université de Toulouse, CHU de Purpan, Toulouse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La neurofibromatose de type 1 (NF1) est un syndrome neurocutané d’origine génétique dont la prévalence est estimée à environ 1/3500. Les troubles des apprentissages (attentionnels, mathématiques, langage oral/écrit) sont les complications les plus fréquentes, retrouvés chez 30 à 60 % des enfants. En particulier, les études récentes donnent presque 67 % de trouble de la lecture (Watt et al., 2008), qui concernent le décodage comme la compréhension (Levine et al., 2006). Les difficultés attentionnelles sont prégnantes (Koth et al., 2000) et si 40 à 50 % des enfants NF1 renseignent pleinement les critères du trouble du déficit de l’attention/hyperactivité-TDA/H, les 50 % restant ne sont pas pour autant dénués de troubles attentionnels a minima. Pourtant, les difficultés de compréhension en lecture ne sont pas mises au regard des capacités attentionnelles de ces enfants et les interactions entre attention et compréhension peu étudiées.

Objectifs/méthode

Dans le but d’étudier l’impact des capacités attentionnelles sur la compréhension de lecture chez les enfants porteur d’une NF1, nous avons constitué deux groupes d’enfants (8–12 ans), appariés en âge, sexe, niveau de lecture, latéralité dans le but de former deux groupes d’enfants (un groupe porteur d’une NF1 et l’autre non) allant de bons à mauvais lecteurs (jusqu’à une dyslexie prononcée). Les enfants ont été mesurés pour le niveau de lecture, la compréhension de lecture (texte, mots), l’attention (questionnaire parental-CBCL et test-performance-CPT2, Conners).

Résultats/discussion

Nos résultats vont dans le sens d’une influence majeure des capacités attentionnelles sur la compréhension de lecture chez les enfants NF1 comme non-NF1. Cependant, les deux méthodologies de tests attentionnels (direct=test-performance et indirect=questionnaire) ne sont pas équivalentes et ne capturent pas les mêmes phénomènes. Afin de tenir compte de tous ces aspects et des interactions/répercussions entre attention et lecture, il semble important de pouvoir évaluer l’enfant, quelque soit la pathologie, sous ces deux modalités lors du bilan orthophonique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Compréhension, Attention, Dyslexie, Neurofibromatose de type 1


Plan


 NB Étude sur PHRC 2008, hôpital universitaire de Toulouse (No. 08 113 01)/Grant de la région Occitanie (APRTC No. 09004813).


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S161-S162 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vaccinations et sclérose en plaques : recommandations de la société francophone de la sclérose en plaques
  • Christine Lebrun, Sandra Vukusic, groupe français pour les recommandations dans la sclérose en plaques (France4MS) de la société francophone de la sclérose en plaques (SFSEP)
| Article suivant Article suivant
  • Quel apprentissage de la lecture dans le syndrome de Prader–Willi ?
  • Vanina Morison, Nathalie Marec-Breton

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.