Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sténoses des sinus veineux (SSV) et Hypertension Intracrânienne idiopathique (HICI) : Expérience du service de Neurologie du CHU BEO - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.090 
Hakim Deba , Leklou Hakim, Mohamed Djellaoui
 Neurologie, Centre Hospitalo Universitaire lamine debaghine Bab El Oued, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La mise en évidence de sténoses des sinus veineux (SSV) au cours de l’hypertension intracrânienne idiopathique (HICI) à suscité la controverse par rapport aux liens de causalités pouvant exister entre les deux entités et leurs implications thérapeutiques.

Objectifs

Déterminer la prévalence des SSV au cours de l’HICI dans notre population, comparer les profils cliniques et évolutifs des patients présentant une HICI avec SSV avec celui des patients sans SSV et essayer d’établir la relation entre SSV et HICI.

Patients et méthodes

Notre étude repose sur une analyse descriptive et rétrospective de dossiers des patients présentant un tableau d’HICI, hospitalisés dans notre service sur une période de 09 ans. Tous les patients ont bénéficié d’une évaluation clinique, d’une angio-IRM, d’une mesure de la pression du liquide céphalo-rachidien (LCR) et d’un suivi sous traitement classique. Nous avons étudié les caractéristiques cliniques et évolutives de ces patients en fonction de l’existence ou non d’une SSV.

Résultats

Nous avons colligé 62 patients présentant un tableau d’HICI. Ils avaient un profil clinique et évolutif superposable aux données de la littérature. Une SSV a été identifiée chez 27 % des patients dont 6 % avec un caractère bilatéral.

Discussion

Les données cliniques et évolutives étaient identiques dans les deux groupes, avec et sans SSV ; ce qui ne permet pas de tirer des conclusions sur une éventuelle valeur pronostique d’une telle anomalie radiologique ni de son rôle dans le choix d’une stratégie thérapeutique.

Conclusion

Les SSV semblent être la nouvelle piste physiopathologique de l’HICI avec de possibles implications thérapeutiques. Cependant, une question primordiale reste toujours débattue, la SSV en est-elle la cause ou la conséquence ?

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypertension intracrânienne idiopathique, IRM, Sténoses des sinus veineux


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S24 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • J’ai un neuro-Behçet, pensez à mes yeux ! À propos d’un cas
  • Yassamine Bidouche, Amina Nezzal, Mouna Lahmar, Malika Louanchi, Kouider Nouha, Chebouba Samia, Toubal Nadia
| Article suivant Article suivant
  • Quand ça va dans tous les sens : opsoclonus sans myoclonus
  • Lilia Seddik, Frederique Faugeras, Jihene Abdelhedi, Hassan Hosseini, Anne-Catherine Bachoud-Lévi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.