Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Neurosarcoidose révelée par un tableau de myopathie - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.114 
Wahiba Amer El Khedoud 1, , Farida Ferrat 1, Meryem Benahmed 2, Athmane Chaouch 3, Meriem Abada-Bendib 1
1 Neurologie, EHS Benaknoun, Alger, Algérie 
2 Anatomopathologie, CPMC, Alger, Algérie 
3 Explorations neuromusculaire, EHS Benaknoun, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La myopathie sarcoidosique est rarement symptomatique, alors qu’elle est identifiée histologiquement dans plus de 25 % des cas. On distingue : les formes nodulaires, les myopathies chroniques et les myosites aiguës.

Observation

Patiente âgée de 36 ans a présenté à la suite d’une fièvre de 3jours des myalgies diffuses suivie une semaine après d’une faiblesse musculaire proximale aux membres inférieurs. L’évolution s’est faite vers l’aggravation progressive avec, un an plus tard, extension de la faiblesse musculaire en proximal aux membres supérieurs. L’examen neurologique a objectivé un syndrome myogène ; CK, LDH normaux ; VS accélérée ; EMG : atteinte myogène diffuse et la biopsie musculaire était en faveur d’une myofascite granulomateuse.

Discussion

L’atteinte musculaire symptomatique au cours de la sarcoïdose est rare. Notre patiente a présenté un tableau de myosite aiguë. La myopathie était la manifestation initiale de la sarcoïdose chez notre patiente, mais le reste du bilan a confirmé l’atteinte des autres systèmes. La patiente a été mise sous traitement corticoïdes qui a entraîné une stabilisation.

Conclusion

Devant un tableau clinique de myopathie acquise, le diagnostic de myopathie sarcoïdosique est important à établir du fait que le traitement à base de corticoïdes peut entraîner des rémissions complètes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Corticoides, Myopathie, Sarcoidose


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S34 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facial onset sensory and motor neuronopathy : autour d’un cas strasbourgeois
  • Laura Maria Frincu, Odile Gebus, Jean-Baptiste Chanson, Mathieu Anheim, Marie-Céline Fleury, Christine Tranchant
| Article suivant Article suivant
  • Apport de l’électrophysiologie et corrélation électroclinique dans les myasthénies auto-immunes. Etude d’une cohorte amiénoise
  • Yacine Farhat, Philippe-Edouard Merle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.