Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Profil épidémiologique de la myasthénie auto-immune dans la région de Tlemcen - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.120 
Souad Benabadji 1, , Mouad Boudjelal 2, Salim Allal 2, Cherifa Louhibi 2, Djaouad Bouchenak Khelladi 1
1 Neurologie, université de Tlemcen, Tlemcen, Algérie 
2 Neurologie, centre hospitalier et universitaire de Tlemcen, Tlemcen, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La myasthénie est une affection neuromusculaire auto-immune, caractérisée par une atteinte post-synaptique. Elle est causée par des anticorps circulants qui ciblent souvent les récepteurs de l’acétylcholine, inhibant ainsi l’effet excitateur de l’acétylcholine.

Objectifs

Déterminer la prévalence, le profil clinique, et évolutif de la myasthénie auto-immune dans la région de Tlemcen.

Patients et Méthodes

Il s’agit d’une étude descriptive rétrospective réalisée au service de neurologie du CHU de Tlemcen–Algérie entre janvier 2011 et juin 2017 de patients suivis présentant une myasthénie auto-immune.

Résultats

Notre série était composée de 40 patients, le sex-ratio était de 0,41. La moyenne d’âge était de 50,61 ans. La prévalence était de 03,45/100 000 hab/an. Selon la classification MGFA, La forme oculaire représentait 25 %, la forme généralisée (IIa) 58 %, la forme bulbaire (IIb) 17 %. Au total, 34 % de patients avaient une pathologie thymique, 70 % une pathologie thyroïdienne. Les AC anti-récepteurs de l’acethylcholine étaient présents dans 65 % des cas. L’évolution était fatale chez 03 patients.

Discussion

Nos résultats sur le plan clinique, se rapprochent de la littérature, tandis que la prévalence reste sous estimée, selon l’HAS 2015 (haute autorité de la santé) elle était de 5 à 20/10 000 hab/an. Les tranches d’âge les plus atteintes sont surtout entre 20–40 ans, mais un pic est retrouvé entre la 6e et la 8e décennie. La révélation de la myasthénie était surtout oculaire.

Conclusion

La gravité de la myasthénie est liée à la survenue de crises myasthéniques avec détresse respiratoire et risque vital, d’où l’intérêt d’un protocole thérapeutique avec traitement de fond agressif si nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tlemcen, Myasthénie, Prévalence


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S36 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Spectre phénotypique des myopathies avec mutation de l’Anoctamin-5
  • Claire Lefeuvre, Marion Brisset, Carlier Robert-Yves, Marie-Christine Durand, Nicolas Guillaume, Laforet Pascal, Edoardo Malfatti
| Article suivant Article suivant
  • Le syndrome de POEMS : étude de 7 cas et revue de la littérature
  • Wala Souissi, Anis Riahi, Ahmed Abuhassan, Ines Bedoui, Malek Mansour, Jamel Zaouali, Ridha Mrissa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.