Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Reprise de travail après un accident vasculaire cérébral au CHU de Fann-Dakar-Sénégal en 2017–2018 - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.178 
Bertandrie Estelle Boudzoumou Diagambana 1, , Ngor Side Diagne 1, Ousmane Cissé 1, Pingdewende Victor Ouedraogo 2, Ewodo Hilaire Dominique Touna 1, Mbagnick Bakhoum 3, Kamadore Toure 4
1 Clinique de neurologie, CHU de Fann, Dakar, Sénégal 
2 Service de neurologie, CHU de Souro-Sano, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso 
3 Neurologie, CHU de Fann, Dakar, Sénégal 
4 Ufr des sciences de la santé, université de Thiès, Dakar, Sénégal 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’accident vasculaire cérébral est une affection neurologique handicapante qui constitue un problème de santé publique. Les patients travailleurs victimes de cette affection, sont confrontés à des difficultés de réinsertion professionnelle.

Objectifs

Analyser la réinsertion professionnelle des patients victimes d’un accident vasculaire cérébral.

Patients et Méthodes

Il s’est agi d’une étude transversale, réalisée à la clinique neurologique et au service de médecine physique et de réadaptation fonctionnelle du CHU de Fann à Dakar, de septembre 2017 à mai 2018. Nous avons recueilli les caractéristiques socio-démographiques, les données relatives à l’AVC, les capacités fonctionnelles par l’échelle de Rankin modifiée et l’index de Barthel, l’existence ou non d’une dépression. La reprise de travail et la nature du poste de travail ont aussi été recherchées.

Résultats

Nous avons recruté 41 patients, dont l’âge moyen était 52±9,6 ans, avec une prédominance masculine (73 %). Le taux de scolarisation était 42 %. L’AVC ischémique était noté auprès de 30 patients (73 %). Seuls 13 patients (32 %) avaient repris le travail, un patient avait été reclassé. Le délai de reprise de travail variait de 7 jours à 12 mois après la survenue de l’AVC. La reprise de travail était associée au sexe masculin (p<0,003), la scolarisation (p<0,009).

Discussion

Au CHU de Fann à Dakar, le sexe masculin, et la scolarisation sont significativement associés à la reprise de travail dans les suites d’un accident vasculaire cérébral. Mais, ce taux de reprise de travail après l’AVC est faible, par rapport à la majorité des autres auteurs qui avaient réalisé une étude multicentrique.

Conclusion

Cette étude montre que l’AVC, affection neurologique grave et handicapante n’épargne pas les sujets exerçant une activité professionnelle. Cependant, la reprise de travail reste possible chez certains patients.

Informations complémentaires

Aucun financement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Travail, Dakar, AVC


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S61-S62 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise au point d’une batterie d’évaluation rapide de la négligence spatiale unilatérale (NSU) en neuro-vasculaire : faisabilité, acceptabilité, robustesse et résultats préliminaires
  • Théophile Bieth, Diane Beauvais, Pauline Romeu, Mariana Sarov, Nicolas Legris, Olivier Chassin, Christian Denier
| Article suivant Article suivant
  • Hémorragies intracérébrales spontanées multifocales : étude d’une population tunisienne
  • Thouraya Mguidich, Olfa Hdiji, Nouha Farhat, Hanen Haj Kacem, Salma Sakka, Mariem Dammak, Chokri Mhiri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.