Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Thrombolyse intra-veineuse d’un infarctus cérébral après réversion de l’effet du dabigatran par l’idarucizumab a propos d’une observation - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.198 
Zakaria Mamadou 1, , Moussa Toudou Daouda 2, Olivier Heinzlef 1
1 Service de neurologie, Chi de Poissy Saint Germain, Poissy 
2 Service de neurologie, hôpital National, Niamey, Niger 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’idarucizumab est l’antidote spécifique du dabigatran qui permet la neutralisation immédiate et complète de son effet anticoagulant. Nous rapportons un cas de thrombolyse intra-veineuse (TIV) chez un patient sous dabigatran.

Observation

Il s’agit d’un patient de 71 ans, sous dabigatran pour une fibrillation atriale. Admis dans notre service, dans le cadre d’une alerte TIV pour un déficit moteur de l’hémicorps gauche de survenue brutale. À l’admission il présente une hémiparésie ataxiante gauche et une dysarthrie avec un score de NIHSS à 6. Une IRM cérébrale réalisée à l’admission, en faveur d’un accident vasculaire cérébral ischémique sylvien profond droit, la séquence T2-flair est négative, absence d’occlusion d’artères proximales. Le dosage plasmatique du dabigatran était de 187ng/ml. L’indication d’une TIV posée, et l’inversion de l’effet du dabigatran réalisée par l’idarucizumab 5g en perfusion intra-veineuse (IV) rapide ; immédiatement après, la TIV par r-tpa réalisée avec succès. L’évolution a été marquée à 24heures de la TIV par une récupération complète de son déficit neurologique avec un NIHSS à 0. Le scanner cérébral de contrôle post TIV à 24heures en faveur d’un discret remaniement hémorragique, qui n’empêche pas l’introduction d’un antiagrégant plaquettaire. Le bilan d’hémostase post TIV était normal. Reprise d’une anticoagulation orale à sept jour de son accident vasculaire cérébral.

Discussion

L’idarucizumab est un anticorps monoclonal dont l’affinité pour le dabigatran est 350 fois celle de la thrombine. Il permet une neutralisation immédiate et complète de l’action du dabigatran. À l’inverse des concentrés de complexe prothrombinique, du fait de son mécanisme d’action, l’idarucizumab ne possède théoriquement aucun effet pro-thrombotique. La dose standard de l’ideracizumab est de 5g en perfusion IV rapide.

Conclusion

Dans ce cas clinique, l’idarucizumab a neutralisé l’effet anticoagulant du dabigatran, et le traitement par r-tPA était sans danger, le patient complètement remis et satisfait de notre prise en charge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ideracizumab, Dabigatran, Thrombolyse IV


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S69-S70 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Troubles cognitifs post AVC chez des patients victimes d’un accident vasculaire mineur ou d’un AIT suivi en hôpital de jour de neuro-vasculaire à Besançon : facteurs de risques et conséquences
  • Audrey Pechenot-Paillot, Thierry Moulin, Elisabeth De Bustos Medeiros
| Article suivant Article suivant
  • Diaphragme carotidien associé à un infarctus cérébral carotidien en population Française continentale : étude rétrospective monocentrique au CHU de Montpellier
  • Cédric Turpinat, François-Louis Collemiche, Caroline Arquizan, Nicolas Molinari, Vincent Costalat, Cyril Dargazanli, Nicolas Gaillard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.