Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Signification clinique des potentiels évoqués visuels, en particulier de l’onde P300, pour le diagnostic différentiel de la maladie de Parkinson et de la maladie d’Alzheimer - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.048 
Wojciech Derkowski 1, , Piotr Derkowski 2
1 École professionnelle médicale publique à Opole, Opole, Pologne 
2 Faculté de mathématiques et d’informatique, University of Wrocław, Wrocław, Pologne 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les potentiels évoqués visuels sont utilisés dans le diagnostic du système visuel, particulièrement en cas de la sclérose en plaques. L’onde P300 est un potentiel évoqué cognitif qui reflète le processus de prise de décision dans le cortex cérébral.

Objectifs

Évaluer la latence et l’amplitude de l’onde P300 enregistrée chez les patients atteints de la maladie de Parkinson et de la maladie d’Alzheimer à différents stades du traitement et de comparer les résultats obtenus pour les deux groupes de patients.

Patients et Méthodes

Le matériel de recherche consistait en résultats de tests visuels de potentiels évoqués cognitifs. Vingt personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et 20 personnes atteintes de la maladie de Parkinson ont été examinées. Chaque patient a subi un test au moins deux fois, espacés d’au moins quelques mois. Les potentiels évoqués ont été générés en réponse à des stimuli visuels présentés avec notre propre protocole composé de deux motifs géométriques.

Résultats

Les patients atteints de la maladie d’Alzheimer présentaient une augmentation de la latence de l’onde P300. Lors de l’administration de médicaments procognitifs, elle diminue. Les patients atteints de la maladie de Parkinson ont montré une augmentation de la latence du P300, mais dans une moindre mesure. Le traitement pharmacologique antiparkinsonien n’a pas eu d’effet sur les paramètres de l’onde P300.

Discussion Les potentiels évoqués cognitifs sont utilisés pour évaluer l’efficacité des processus cognitifs en mesurant l’activité électrique du cerveau. Selon l’expérience clinique parfois, dans la maladie de Parkinson, il existe des troubles cognitifs et, d’autre part, des symptômes extrapyramidaux dans la démence. On peut utiliser les potentiels évoqués cognitifs, en particulier l’onde P300 pour le diagnostic différentiel.

Conclusion

La latence de l’onde P300 augmente chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. L’effet du traitement est observé. Chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, il existe une légère augmentation de cette latence, indépendamment du traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie de Parkinson, Potentiel cognitif évoqué, Maladie d’Alzheimer


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S7 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de la stratification par âge dans l’estimation du risque lié au génotype APOE dans la maladie d’Alzheimer
  • Mouna Ben Djebara, Amina Nasri, Ikram Sghaier, Saloua Mrabet, Amina Gargouri, Imen Kacem, Riadh Gouider
| Article suivant Article suivant
  • Spectre de l’atteinte cognitive dans l’atrophie multisystématisée : qu’est-ce qui reste des drapeaux rouges ?
  • Alya Gharbi, Amina Nasri, Saloua Mrabet, Imen Kacem, Amina Gargouri, Mouna Ben Djebara, Riadh Gouider

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.