Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diaphragme carotidien associé à un infarctus cérébral carotidien en population Française continentale : étude rétrospective monocentrique au CHU de Montpellier - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.199 
Cédric Turpinat 1, , François-Louis Collemiche 2, Caroline Arquizan 1, Nicolas Molinari 3, Vincent Costalat 2, Cyril Dargazanli 2, Nicolas Gaillard 1
1 Neurologie, hôpital Gui de Chauliac, Montpellier 
2 Neuroradiologie, hôpital Gui de Chauliac, Montpellier 
3 Unité de recherche clinique et epidémiologie, CHRU Montpellier, Montpellier 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le diaphragme carotidien (DC) pourrait être une cause sous-diagnostiquée d’infarctus ou d’AIT cryptogéniques carotidiens (ICC). Sa fréquence, élevée en population afro-caribéenne, reste méconnue dans une population continentale européenne.

Objectifs

Évaluer la fréquence de la présence d’un DC au sein d’une cohorte tertiaire continentale européenne de patients consécutifs victimes d’ICC.

Patients et Méthodes

Analyse rétrospective consécutive des patients65 ans victimes d’un ICC dans l’unité neurovasculaire du CHU de Montpellier entre janvier 2015 et décembre 2017, explorés par angio-scanner des artères cervico-céphaliques (ASC), après avoir exclut les étiologies probables classées « 1 » selon ASCOD. L’ensemble des dossiers cliniques et des ASC étaient ré-analysés à la recherche d’un DC (par 2 internes et validés par 2 séniors) selon les critères ad-hoc et sur consensus.

Résultats

Parmi 612 patients victimes d’infarctus carotidiens, 302 étaient exclus selon ASCOD (dont 48 dissections) et 310 patients étaient classés ICC. Un total de 200 patients ICC (âge moyen 51 ans, femmes 39 %) avaient un ASC analysable. Un DC était confirmé ou découvert chez 12 patients (âge moyen 52 ans, 7 femmes, 11 d’origine caucasienne), 10 ipsilatéral à l’ICC, un bilatéral et un controlatéral. La fréquence d’un DC homolatéral à un ICC était de 5,5 % (IC 95 % : 2,78–9,63).

Discussion

La présence d’un DC homolatéral à ICC65 ans, remplissant les critères d’accident embolique de source indéterminée ou sans cause (ASCOD), était de 5,5 % dans notre population, soit environ 7 fois moins fréquente que dans une population afro-antillaise équivalente et 4 fois moins fréquente que l’incidence d’une dissection spontanée carotidienne dans notre population pendant la même période.

Conclusion

Le DC est associé à un ICC dans 5,5 % des cas d’une population sélectionnée de centre tertiaire d’Europe continentale et reste sous diagnostiqué dans notre expérience.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Infarctus cryptogénique, Infarctus cérébral carotidien, Diaphragme carotidien


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S70 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Thrombolyse intra-veineuse d’un infarctus cérébral après réversion de l’effet du dabigatran par l’idarucizumab a propos d’une observation
  • Zakaria Mamadou, Moussa Toudou Daouda, Olivier Heinzlef
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence et facteurs de risque de fatigue chez des patients victimes d’un accident vasculaire cérébral mineur ou AIT suivi en hôpital de jour de neuro-vasculaire à Besançon
  • Elsa Beguin, Medeiros De Bustos Elisabeth, Thierry Moulin, Chakroum Karim

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.