Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête des pratiques auprès des orthophonistes sur l’aphasie et la dépression post-AVC - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.208 
Marine Bassi 1, Yassine Tari 2, Jean-Charles Dufour 2, Nathaly Joyeux 3,
1 Département universitaire en orthophonie, université Aix-Marseille, Marseille 
2 Aix Marseille université, APHM, Inserm, IRD, SESSTIM, Hop Timone, BioSTIC, Marseille 
3 Unité Neuro-Vasculaire, C.H. Henri-Duffaut, Avignon 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Au total, 31 % des personnes ayant subi un AVC présentent une dépression (Hackett & Pickles, 2014). Cependant la pratique clinique des orthophonistes face à la dépression, se surajoutant aux troubles du patient aphasique, reste peu étudiée.

Objectifs

Les auteurs ont interrogé les représentations des orthophonistes à propos de la dépression post-AVC chez les patients aphasiques ainsi que les moyens mis en place pour adapter leurs rééducations.

Patients et méthodes

Une enquête sous forme de questionnaire en ligne a été effectuée auprès d’orthophonistes recrutés via les réseaux sociaux. Il s’agissait de recueillir des éléments d’identification, de repérer les connaissances des répondants sur la dépression, d’identifier les conséquences de la dépression sur la rééducation, de mieux connaître les pratiques des orthophonistes pour s’adapter à la dépression et d’évaluer leurs besoins. Une analyse statistique descriptive des résultats a été effectuée.

Résultats

Les 201 répondants ont un âge médian d’expérience de 6 ans (3 ans au premier quartile et 12 ans au troisième quartile). La plupart exerce en cabinet libéral (72,64 %), 29,85 % en SSR et 7,46 % en UNV. Seulement 26,4 % se sentent bien informés sur les conséquences de la dépression dans l’aphasie. Au total, 87,56 % sont d’accord ou tout à fait d’accord sur leur rôle à jouer dans le dépistage de la dépression. 95,5 % pensent avoir un rôle à jouer dans le bien être psychologique et 89,5 % dans le soutien social de leurs patients.

Discussion

Malgré leur manque d’information sur la dépression et ses conséquences sur la prise en charge de l’aphasie post-AVC, les orthophonistes se sentent impliqués dans le bien être psychologique et le soutien social de leurs patients. Ils souhaitent mieux les dépister. Il est à noter un âge médian atypique par rapport à la population générale des orthophonistes en lien avec le mode de recrutement via les réseaux sociaux.

Conclusion

L’enquête met en évidence un besoin important d’information des orthophonistes sur la prise en soins des patients aphasiques souffrant de dépression et de mise à disposition d’outils validés de dépistage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Orthophonie, Aphasie, Dépression


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S74 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Troubles respiratoires et sommeil : intérêt d’un réentraînement des muscles inspiratoires dans la SEP
  • Caroline Massot, Marc-Alexandre Guyot, Patrick Hautecoeur, Arnaud Kwiatkowski, Cécile Donzé
| Article suivant Article suivant
  • Mécanismes d’action et indications de la toxine botulique en neuro-urologie
  • Marianne De Seze

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.