Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La stratification du risque a diminué l’incidence de la LEMP chez les patients traités par natalizumab en France - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.220 
Sandra Vukusic 1, , Fabien Rollot 2, Romain Casey 2, Julie Pique 1, Romain Marignier 1, Patrick Vermersch 3, David-Axel Laplaud 4
au nom des

investigateurs de l’Observatoire Français de la Sclérose en Plaques (OFSEP)

1 Neurologie, sclérose en plaques, pathologies de la myéline et neuro-inflammation, Hospices Civils de Lyon, Lyon 
2 Ofsep, Observatoire Français de la Sclérose en Plaques, Bron 
3 Service de neurologie, CHU Lille, Lille 
4 Neurologie, hôpital Nord Guillaume-et-René-Laennec/CHU de Nantes, Nantes 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Depuis 2012, trois facteurs de risque de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) sous natalizumab sont connus : une exposition>24 mois, un traitement immunosuppresseur antérieur et une sérologie JCV positive.

Objectifs

Jusqu’à présent, l’impact de la stratification du risque n’a jamais été étudié. Notre objectif était de décrire l’évolution temporelle de l’incidence de la LEMP en France, avant et après 2013.

Patients et méthodes

Les cas de LEMP ont été identifiés dans la base de données OFSEP et validés par les centres. Les taux d’incidence ont été définis comme le nombre de LEMP rapporté aux personnes-années exposées (au moins une perfusion de natalizumab entre avril 2007 et décembre 2016). Une régression de Poisson a modélisé la variation annuelle d’incidence, ajustée au sexe et à l’âge, pour la période 2007–2016 et après stratification (2007–2013, 2013–2016).

Résultats

Au total, 6318 patients ont été exposés au natalizumab pendant la période d’étude, correspondant à 22414 personnes-années. 45 cas de LEMP ont été confirmés. Le taux d’incidence brut pour la période 2007–2016 était de 2,00/1000 patients-années [1,46–2,69]. La régression de Poisson montrait une augmentation significative du taux d’incidence de 45,3 % par an avant 2013 (p=0,001) et une diminution significative de 23,0 % par an depuis 2013 (p<0,001).

Discussion

La stratification du risque résulte en une diminution de l’incidence de la LEMP depuis 2013 chez les patients traités par natalizumab en France. Cette diminution d’incidence n’a jusqu’à présent pas été montré sur les données agrégées mondiales, car l’évaluation précise de la population à risque n’est pas disponible, de même que l’évaluation de l’application des stratégies de minimisation du risque.

Conclusion

Ce résultat encourage à poursuivre et renforcer les actions pédagogiques concernant les stratégies de minimisation du risque dans la gestion des traitements de fond de la SEP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Natalizumab, Leucoencéphalopathie multifocale progressive, Sclérose en plaques


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S77-S78 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation des effets cumulés de traitement de fonds sur le risque de handicap chez les patients récurrents-rémittents
  • Fabien Rollot, Romain Casey, Emmanuelle Leray, Marc Debouverie, Gilles Edan, Sandra Vukusic, David-Axel Laplaud
| Article suivant Article suivant
  • Un cœur brisé par la sclérose en plaques
  • Natalia Gonzalez Rodriguez De Azero, Marie Philippart, Julien Higny, Nicolas Mulquin, Frédéric London

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.