Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Modifications des stratégies d’observation des émotions faciales aux différents stades de la Sclérose en Plaques - 27/03/19

Doi : 10.1016/j.neurol.2019.01.234 
Kévin Polet 1, Solange Hesse 1, , Benoit Kullmann 2, Adeline Morisot 1, Saskia Bresch 3, Mikael Cohen 3, Heloise Joly 3, Christine Lebrun-Frenay 3, Alain Pesce 1
1 Centre de Gérontologie Clinique RAINIER III - Centre Mémoire - Unité de Recherche Clinique, Centre Hospitalier Princesse Grace, Monaco 
2 Association de recherche bibliographique pour les neurosciences, Centre de Gérontologie Clinique Rainier III, Monaco 
3 Centre ressources & compétences sep, Neurologie Pasteur2 - Université Nice Côte d’Azur, Nice 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La reconnaissance des émotions faciales est déficitaire dans la Sclérose en Plaques (SEP) dans ses formes cliniquement définies : rémittente-récurrente (RR), secondairement progressive (SP) et primaire progressive (PP).

Objectifs

Montrer qu’il existe aussi un déficit dans les syndromes radiologiquement isolés (RIS) et cliniquement isolés (CIS). Lier ces déficits à une modification des stratégies d’exploration visuelle pour décoder les émotions.

Patients et Méthodes

Comparaison des comportements oculomoteurs lors de tâches de reconnaissance d’émotions : visages d’Ekman et test Reading the Mind in the Eyes. Corrélation de ces comportements avec le Neuropsychiatric Inventory (NPI). Matériel : Mobile EyeBrain Tracker® (enregistrement du nombre et des durées de fixations sur des zones d’intérêt). Population (n=73) : 20 contrôles, 12 RIS, 10 CIS, 11 RR, 10 PP et 10 SP appariés en âge et en niveau d’étude.

Résultats

L’étude confirme l’existence de difficultés de reconnaissance des émotions faciales aux différents stades de SEP, en lien avec des modifications de stratégies d’exploration visuelle. Le degré de modification de stratégie est subtil pour les formes précoces (RIS et CIS : zone des yeux délaissée), et devient plus marqué pour les stades progressifs (avec augmentation des temps de fixation). Ces comportements oculomoteurs sont corrélés au déficit de cognition sociale et aux troubles psycho-comportementaux.

Discussion

Ces résultats s’assimilent à ceux de l’étude “Eye-ToM” : dans les pathologies neurodégénératives le déficit de reconnaissance des émotions faciales est lié à une exploration visuelle atypique des visages (avec attirance trop prononcée vers la bouche), et est corrélé aux troubles psycho-comportementaux. Ces données plaident pour une modification de l’orientation automatique de l’attention durant l’observation de visages émotionnels dans ces pathologies.

Conclusion

Ces résultats encouragent à élaborer une prise en charge des troubles de la cognition sociale dans la SEP, dès le stade RIS, centrée sur les stratégies d’observation de visages émotionnels.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Eye-tracking, Emotions faciales, Sclérose en Plaques


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 175 - N° S1

P. S83-S84 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La GFAP sérique est-elle un biomarqueur d’intérêt dans la SEP ?
  • Xavier Ayrignac, Aleksandra Maleska-Maceski, Claire Duflos, Clarisse Carra-Dallière, Mahmoud Charif, Cyndi Catteau, Nelly Ginestet, Pauline Prin, Lucas Corti, Frédéric Pinna, Nicolas Menjot De Champfleur, Emannuelle Le Bars, Christophe Hirtz, Sylvain Lehmann, Pierre Labauge
| Article suivant Article suivant
  • Anarchie ventilatoire à l’effort dans la Sclérose en Plaques (SEP) et intérêt d’un réentraînement aérobie: étude d’un cas
  • Marc-Alexandre Guyot, Philippe Delecluse, Nicolas Masson, Patrick Hautecoeur, Cécile Donzé, Caroline Massot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.