Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Insertion of a preloaded Monoka™ stent for congenital nasolacrimal obstruction: Intraoperative observations. A preliminary study - 29/03/19

Insertion d’une Monoka™ préchargée dans les imperforations lacrymo-nasales: observations peropératoires. Une étude préliminaire

Doi : 10.1016/j.jfo.2018.12.004 
B. Fayet a, , E. Racy b, J. Katowitz c, W. Katowitz c, J.-M. Ruban d, D. Brémond-Gignac e
a Department of ophthalmology, Hospital Cochin, University of Paris Descartes - Medical School, rue du faubourg Saint-Jacques, Paris, France 
b ENT, Fondation Saint-Jean-de-Dieu, 02, rue Rousselet, 75007 Paris, France 
c Department of ophthalmology, The Children's Hospital of Philadelphia and the Scheie Eye Institute, University of Pennsylvania, Philadelphia PA, USA 
d Department of ophthalmology, hospital Edouard-Herriot, place D’Arsonval, 69003 Lyon, France 
e Department of ophthalmology, Hôpital Necker-Enfants malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Study objective

To study the intraoperative deployment of a pre-loaded probe for a “pushed” monocanalicular nasolacrimal intubation.

Study design

Non-randomized study of consecutive cases.

Materials and methods

Description: A classical Monoka™ silicone stent with the silicone tube attached at right angles to the punctal plug is contained entirely inside an introducer connected to a piston. Insertion: The procedure begins with intubation of the nasolacrimal duct with the metallic introducer. Traction on the piston retracts the metallic introducer inside the handpiece. This relative shortening progressively ejects the stent, starting with its free end at the bottom of the introducer. The operation was observed endoscopically under single-blind conditions.

Results

Twenty-eight preloaded Monoka™ stents were placed consecutively, in 28 congenital nasolacrimal duct intubations in 22 patients (28 sides). Endoscopic examination showed that the free part of the stent was progressively ejected from the introducer during retraction of the piston. Insertion of this pushed stent into the nasal cavity was effective in 23/28 cases (82.1%). A total of 28 preloaded stent insertions were attempted and 23 were correctly deployed.

Difficulties encountered

At the end of nasolacrimal duct intubation, contact between the punctal plug and the lacrimal punctum was problematic in four cases (4/28=14.2%). At the beginning of stent placement, premature ejection of the punctal plug within the end of the introducer occurred in five cases (5/28=17.8%). These five stents failed to insert properly into the nasal cavity. At the end of insertion, retention of the punctal plug in the introducer occurred in two cases (2/28=7.1%).

Complications

No cases of intraoperative or postoperative epistaxis were observed.

Conclusions

Intraoperative nasal endoscopy validated the concept of the preloaded Monoka stent and its deployment. Reproducibility and improved reliability may require a change in stenting technique and a design modification.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif de l’étude

Étudier le déploiement peropératoire d’une sonde lacrymale pour intubation lacrymo-nasale poussée.

Étude

Étude non randomisée de cas consécutifs.

Matériels et méthode

Description: Une Monoka classique avec sa tige et sa tête de fixation sont placées à l’intérieur d’un guide de pose qui est relié à un piston. Insertion: La procédure débute par un sondage lacrymal avec le guide de pose métallique. Une traction sur le piston rétracte le guide de pose à l’intérieur de la pièce à main. Ce raccourcissement relatif éjecte progressivement la sonde à l’extrémité libre du guide de pose. Toute l’injection est surveillée endoscopiquement en simple insu.

Résultats

Vingt-huit sondes préchargées ont été placées dans 28 imperforations lacrymonasales du nourrisson chez 22 patients (28 côtés). L’observation endoscopique a montré que la partie libre de la sonde est éjectée progressivement de son guide de pose lors de la traction sur le piston. L’insertion de la sonde a été réussie d’emblée son déploiement dans 23/28 cas (82,1%).

Difficultés peropératoires

En fin de cathétérisme, l’entrée en contact de la tête de fixation avec le punctum lacrymal a été problématique dans 4 cas (14,2%). En début d’intubation, une éjection prématurée de la tête de fixation de son guide de pose est survenue dans 5 cas (5/28=17,8%). C’est seulement dans ces 5 cas que la sonde ne s’est pas déployée en fosse nasale. En fin d’intubation, la tête de fixation est restée temporairement logée dans le guide de pose dans 2 cas (2/28=7,1%).

Complications

Aucun épistaxis, per-ou postopératoire, n’a été observé.

Conclusions

L’observation endoscopique valide le concept de la sonde préchargée et son bon déploiement. Une meilleure reproductibilité dépend d’une amélioration technique et d’une modification du dessin.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Congenital nasolacrimal duct obstruction, Nasolacrimal duct intubation, Valve of Hasner, Pushed intubation

Mots clés : Imperforation lacrymo-nasale, Intubation lacrymo-nasale, Valve de Hasner


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 3

P. 248-254 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mesure de la sécrétion lacrymale chez des patients hémodialysés chroniques à l’hôpital général de Douala-Cameroun
  • S.R. Ebana Mvogo, H.D. Fouda Menye, V.A. Dohvoma, P.W. Atipo-Tsiba, M.P. Halle, A. Ellong, C. Ebana Mvogo
| Article suivant Article suivant
  • Occlusion de branche veineuse rétinienne : analyse anatomo-fonctionnelle par Swept Source Optical Coherence Tomography Angiographie (OCT-Angiographie)
  • M. Ouederni, H. Sassi, F. Nefaa, A. Kharroubi, N. Kellil, M. Cheour

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.