Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La kératoprothèse de Boston type 1 - 29/03/19

Boston keratoprosthesis type 1

Doi : 10.1016/j.jfo.2018.08.010 
M. Harissi-Dagher a, b, E. Slim a, , c
a Centre hospitalier de l’université de Montréal, département d’ophtalmologie, 1000 St-Denis, Montréal, Québec, H2X 0C1 Canada 
b Département ophtalmologie, centre hospitalier de l’université de Montréal, 1000 St-Denis, Montréal, Québec, H2X 0C1 Canada 
c Fellow en cornée et maladies du segment antérieur de l’université de Montréal, 1000 St-Denis, Montréal, Québec, H2X 0C1 Canada 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La kératoplastie transfixiante est la greffe d’organe la plus pratiquée au monde. Cependant, sa réussite dépend de la santé du microenvironnement oculaire et du privilège immun intact de l’œil. En l’absence de ces derniers, les greffes cornéennes ont un taux d’échec accru et la cécité cornéenne en résulte. Depuis plus de deux cents ans, les chercheurs travaillent sur la conception de kératoprothèse pour remédier à ces cas de cécité cornéenne sévère. Malgré les difficultés antérieures, l’intérêt pour le domaine a récemment été ravivé et des progrès considérables ont été accomplis au cours des vingt dernières années jusqu’au point où la kératoprothèse est maintenant considérée comme une intervention primaire dans certaines indications, et n’est plus une chirurgie de dernier recours. Dans cette revue, on décrit l’expérience globale et personnelle avec la kératoprothèse de Boston de type 1, un traitement relativement récent de la cécité cornéenne sévère dans le contexte d’échec répété des greffes de cornée et les conditions à haut risque. Dernièrement, des modifications dans le design, la technique chirurgicale, et la prise en charge postopératoire ont augmenté le taux de succès et la notoriété de la kératoprothèse. Les complications résultantes de l’implantation de la kératoprothèse ont diminué de façon substantielle dans la dernière décennie grâce aux progrès, lui permettant de devenir une alternative efficace et sécuritaire de certaines pathologies cornéennes. Cependant, certaines complications persistent et nécessitent une prise en charge pour améliorer le pronostic visuel des patients avec cécité cornéenne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Penetrating keratoplasty is the most commonly performed tissue transplant in the world. However, its success depends on the health of the ocular surface and the intact immune privilege of the eye. In the absence of these two conditions, corneal transplants have an increased failure rate and result in corneal blindness. For more than two hundred years, researchers have been trying to find the best design of the artificial cornea in order to address these cases of severe corneal blindness. Despite previous difficulties, interest in the field has recently been revived, and considerable progress has been made over the last 20 years, to the point where the keratoprosthesis is now considered a primary procedure for some indications and is no longer always a surgery of last resort. In this review, we describe the global and personal experience with Boston keratoprosthesis type 1. It is a relatively new treatment for severe corneal blindness in the context of multiple failed corneal transplants and high-risk conditions. In the last decade, changes in the design, surgical technique, and postoperative management have increased the success rate and popularity of the Boston keratoprosthesis and decreased its complications substantially, making it a safe and effective alternative for certain corneal pathologies. However, some complications persist and require management to improve the visual prognosis of patients with corneal blindness.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Kératoprothèse de Boston type1, Cécité cornéenne, Transplantation, Cornée artificielle, Greffe de cornée

Keywords : Boston keratoprosthesis type 1, Corneal blindness, Transplantation, Artifical cornea, Corneal transplant


Plan


 Retrouvez cet article, plus complet, illustré et détaillé, avec des enrichissements électroniques, dans EMC-Ophtalmologie : Harissi-Dagher M, Slim E. La Kératoprothèse de Boston Type 1. EMC - Ophtalmologie 2018; [21-208-A-10]. - Doi: 10.1016/S0246-0343(18)87122-2.


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 3

P. 295-302 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dépistage de la rétinopathie diabétique par rétinographie non mydriatique : première campagne nationale au Liban
  • N. Arej, J. Antoun, R. Waked, C. Saab, M. Saleh, N. Waked
| Article suivant Article suivant
  • Sarcoïdose
  • S. Salah, S. Abad, A.P. Brézin, D. Monnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.